À surveiller: Stingray, Dollarama, et Apple

Publié le 08/06/2022 à 09:05

À surveiller: Stingray, Dollarama, et Apple

Publié le 08/06/2022 à 09:05

Par Dominique Beauchamp

Apple (AAPL, 149,75 $ US): la conférence des créateurs d’applications vise juste, sans éclat

La conférence annuelle des créateurs d’applications pour les appareils d’Apple ne soulève pas l’enthousiasme de Wamsi Mohan, de BofA Securities.

L’analyste rappelle que l’action d’Apple bouge peu lors de l’événement annuel, mais le titre s’est historiquement apprécié dans les 60 jours suivants.

L’analyste apprécie que les nouveautés concernent à la fois la plomberie des appareils et les services, deux importants facteurs de distinction de ses produits.

La deuxième génération du système sur puce M2, qui se retrouve dans les nouveaux MacBookAir et MacBook Pro, tient sa promesse: la puce est 35% plus performante que la première génération et utilise moins d’énergie. «Comparée à une puce de portable PC (12 core), M2 procure la même performance de pointe, mais consomme le quart moins d’énergie», précise Wamsi Mohan.

Autre nouveauté qui s’imposait face aux recrues Affirm et Klarna: l’outil d’étalement des paiements Apple Pay Later est intégré au portefeuille mobile Apple Pay et permet de régler un achat en quatre versements étalés sur six mois, sans intérêts.

La conférence a aussi révélé que Apple compte 34 millions de créateurs d’applications, que 1500 applications fonctionnent sur la plateforme vocale Siri et que CarPlay est disponible dans 98% des véhicules aux États-Unis.

Apple met aussi de l’avant la protection de la vie privée avec l’identification biométrique Passkeys et l’outil de gestion de partage Safety Check, un autre élément distinctif de sa marque haut de gamme.

En fin de compte, Wamsi Mohan croit que les nombreuses mises à niveau nourrissent les forces de l’écosystème d’Apple, soit la progression de ses utilisateurs, la pénétration croissante des services dans cette base d’utilisateurs ainsi que des prix de vente élevés, énumère-t-il.

L’analyste conserve donc sa recommandation d’achat et son cours cible de 200 $ US qui offre un potentiel de regain de 34%. Cette cible repose sur un multiple de 30 fois le bénéfice de 6,64 $ US par action qu’il prévoit en 2023, rapport aux balises de 9 à 34 fois et au multiple médian de 13 fois à long terme.

«Un multiple d’évaluation dans le haut de la fourchette se justifie par l’encaisse élevée, l’occasion de se diversifier dans de nouveaux marchés et l’élargissement de ses services», avance-t-il.

L’action d’Apple a perdu 19% du sommet atteint le 3 janvier, un recul qui s’apparente à celui de 23% de l’indice Nasdaq qui souffre le plus de la dépréciation de la valeur accordée aux futurs profits à cause de la hausse des taux.

Sur le même sujet

À surveiller: Rogers, Apple et BlackBerry

Mis à jour le 30/09/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Rogers, Apple et BlackBerry? Voici quelques recommandations d’analystes.

Apple retire le réseau social russe VKontakte de son magasin d’applications

28/09/2022 | AFP

Les utilisateurs VK pourront continuer de se servir de leurs applications s’ils les ont déjà sur leur iPhone.

À la une

Les chefs de parti donnent un dernier coup à la veille du scrutin

Mis à jour le 02/10/2022 | La Presse Canadienne

Plusieurs chefs se sont rendus dans des circonscriptions où se déroulent des luttes serrées à la veille du scrutin.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la relève manufacturière

Édition du 21 Septembre 2022 | Catherine Charron

La question de François-Xavier Tétreault, cofondateur des équipements Ostrya.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la transition énergétique

Édition du 21 Septembre 2022 | François Normand

La question de Patrick Decostre, président et chef de la direction de Boralex.