À surveiller: Stingray, Constellation et Disney

Publié le 07/08/2019 à 08:49

À surveiller: Stingray, Constellation et Disney

Publié le 07/08/2019 à 08:49

Par Dominique Beauchamp

Constellation Software (CSU,1262,44$) : un premier de classe richement évalué

Au deuxième trimestre, l’acquéreur en série a raté les prévisions de Richard Tse, de la Financière Banque Nationale, renforçant sa perception que le titre est trop chèrement évalué alors que sa croissance se modère.

Le titre se négocie à un multiple très élevé de 21,3 fois le bénéfice d’exploitation.

«Constellation est l’une des entreprises les mieux gérées du secteur de la technologie», mais son évaluation reflète encore le rythme d’acquisitions robuste du passé, dit-il.

Le consolidateur de fournisseurs de logiciels spécialisés évolue en Bourse en fonction de la cadence de ses acquisitions.

Or, la loi des grands nombres fait en sorte qu’il lui est plus difficile qu’avant de conclure assez de transactions de taille suffisante pour relever ses rendements financiers et nourrir sa croissance, explique M. Tse.

La décision de la société de réduire le taux de rendement minimum exigé pour réaliser une acquisition et le versement d’un dividende spécial corroborent ce changement de régime, croit M. Tse.

À ce jour en 2019, la société a déployé seulement le quart du capital annuel de 700M$ dont elle a besoin pour atteindre les prévisions annuelles de croissance des revenus.

Une ré-accélération est possible au deuxième semestre puisque Constellation a conclu des ententes de 221M$ en vue d’achats prochains, reconnait l'analyste.

La barre est très haute pour l’entreprise ontarienne qui se dirige tout de même vers un rendement du capital exceptionnel de 28% par rapport à la moyenne de 30% des trois dernières années.

M. Tse abaisse ses prévisions de bénéfices de 8% à 29,51$ par action pour 2019 et de 4% à 37,18$ pour 2020. 

L’analyste reste neutre envers le titre qu’il voit décliner de 5% à 1200$, d’ici un an.

Walt Disney (DIS, 141,87$US): un achat si la Bourse punie les ratés à court terme

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Titres en action: Barrick Gold, Alcoa, IBM, General Motors...

17/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Aphria, Aritzia, Cintas...

16/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Medfar veut séduire les médecins de la planète

Édition du 19 Octobre 2019 | Claudine Hébert

PME DE LA SEMAINE. Elle développe la 1ère plateforme de dossier médical électronique infonuagique certifiée du Québec.

Cybersécurité financière: Flare Systems obtient un financement d'amorçage de 1M$

17/10/2019 | Pascal Forget

L'entreprise de cybersécurité financière Flare Systems vient de finaliser une ronde de financement d'amorçage de 1M$.

Cessez de toujours faire plus, faites mieux!

BLOGUE INVITÉ. Un changement d'attitude qui, mine de rien, présente des bienfaits vertigineux...