À surveiller : Stella-Jones, Transat A.T. et Canadian Western Bank

Publié le 30/05/2023 à 09:00

À surveiller : Stella-Jones, Transat A.T. et Canadian Western Bank

Publié le 30/05/2023 à 09:00

Par Dominique Beauchamp
Un avion d'Air Transat

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Stella-Jones, Transat et Canadian Western Bank ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

 

Stella-Jones (SJ, 60,53$) : la première journée des investisseurs donne confiance 

Stella-Jones avait donné un avant-goût de ses perspectives d’ici 2025 lors du dévoilement des résultats du premier trimestre, ce qui explique que le titre du fabricant de poteaux de téléphone et de traverses de chemin de fer a peu réagi à la hausse des objectifs financiers lors de première journée des investisseurs, tenue le 25 mai.

Il faut dire que l’action de Stella-Jones s’était envolée de 28% depuis six mois en Bourse à la suite de résultats record en 2022.

Hamir Patel, de Marchés des capitaux CIBC, est tout de même ressorti plus confiant qu’avant de la rencontre qui a chiffré le parcours de croissance, d’ici 2025.

Stella-Jones a confirmé que la progression des revenus et des marges reposera surtout sur la performance des poteaux de téléphone, dont l’élan se modérera après 2024. Les poteaux procureront en effet la moitié des revenus d’ici trois ans.

La croissance sera la plus vigoureuse en 2023 et 2024 si l’on se fie à la hausse annuelle composée prévue de 20% des ventes de poteaux en 2023 et 2024. En 2025, cette croissance passera à un rythme de 5 à 7%.

Environ 40% de la progression proviendra de la hausse du nombre d’unités vendues et le reste des prix plus élevés.

D’ailleurs, le producteur augmente même sa capacité de 20% pour satisfaire la demande et automatise certaines tâches dont l’empilement des poteaux.

«Stella-Jones n’assume aucune majoration importante des prix des poteaux après 2023», précise Hamir Pattel.

D’ici, 2025, le fabricant vise donc une croissance annuelle composée de 6% des revenus et de 9% du bénéfice d’exploitation, sans tenir compte d’acquisitions potentielles. «En 2025, les revenus totaux atteindront 3,6 milliards de dollars tandis que la marge d’exploitation devrait s’établit à 16% pour les trois années, soit 140 points de pourcentage de plus que celle de 14,6% dégagée en 2022», précise l’analyste.

Même si la solide demande pour les poteaux procure la part de lion de la croissance prévue, Hamir Patel apprécie aussi la nature peu cyclique de l’entretien des réseaux électriques et de télécommunications et des chemins de fer ainsi que l’indexation des prix contractuels.

La société devrait notamment bénéficier des investissements requis pour renforcer les infrastructures en vue de l’électrification automobile, les communications 5G et la fibre optique jusqu’au domicile.

Le producteur prévoit aussi distribuer 500 millions de dollars à ses actionnaires entre 2023 et 2025, sous forme de dividendes et de rachats d’actions tout en restant à l’affût de petites acquisitions complémentaires.

Hamir Patel recommande l’achat du titre, mais maintient son cours cible de 69$, soit 9,25 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2024, moins la dette. Ce multiple est inférieur à la moyenne de 10 fois des cinq dernières années parce que les perspectives de croissance de la division bois résidentiel sont plus incertaines qu’auparavant.

 

 

Transat A.T.(TRZ, 4,06$): été exceptionnel en vue, mais la lourde dette assombrit le portrait 

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé

Mis à jour le 18/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gagnants et les perdants du 18 avril

Mis à jour le 18/04/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique

18/04/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.