À surveiller: SNC-Lavalin, Transat A.T. et NuVista Energy

Publié le 13/06/2022 à 09:40

À surveiller: SNC-Lavalin, Transat A.T. et NuVista Energy

Publié le 13/06/2022 à 09:40

Par Jean Gagnon

Benoit Poirier, analyste chez Desjardins, se réjouit de l’amélioration des réservations au cours des 4 dernières semaines chez Transat. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Transat A.T. et NuVista Energy? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

SNC-Lavalin (SNC, 23,60 $): une rencontre positive avec la direction

Maxim Sytchev, analyste à la Financière Banque Nationale, a eu l’occasion récemment de s’entretenir avec Jeff Bell, directeur financier, et Denis Jasmin, directeur des relations avec les investisseurs, de la firme de génie-conseil de Montréal.

À la suite de cette rencontre, l’analyste souligne que pour les secteurs de l’entreprise qui présentent des problèmes, la situation ne s’empire pas, et que les secteurs qui vont bien, continuent de bien faire.

Bien qu’au cours actuel, le titre montre un recul de plus de 35% depuis 8 mois, l’analyste lui accorde sa recommandation «surperformance» et il établit son cours cible à 42 $.

Les pertes reliées aux contrats clé en main forfaitaires qui ont été une source de préoccupations depuis des années sont estimées bien en bas du montant de 300 millions de dollars que la firme avait indiqué comme pire scénario en début d’année, note l’analyste. Et ce, même en tenant compte d’un arrêt de travail durant le deuxième trimestre et l’inflation qui continue d’avoir un impact important.

Aussi, on constate que la hausse des coûts de soumissions que la firme avait eu à supporter au 1er trimestre n’était que temporaire, et que les perspectives quant au carnet de commandes sont bonnes alors que la direction ne prévoit pas de ratée ou d’annulation dans son pipeline de projets, souligne l’analyste.

La direction prévoit également que ses marges bénéficiaires avant intérêts et impôts de sa division ingénierie se situeront dans la fourchette prévue entre 8% et 10%.

L’analyste note également que la firme continue d’améliorer son efficacité en matière de technologie de l’information, de gestion immobilière et d’optimisation de processus, entre autres.

Quant au nucléaire, la direction indique que la croissance organique demeure robuste, et qu’elle pourrait l’être encore plus si la volonté des gouvernements en Europe de s’éloigner de l’approvisionnement en pétrole et gaz provenant de la Russie se concrétise.

 

Transat A.T. (TRZ, 4,11 $): les réservations retrouvent leur niveau prépandémie

Sur le même sujet

SNC-Lavalin: le cauchemar des projets clé en mains se poursuit

25/11/2022 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Depuis 2018, toutes les tentatives de remontée du titre se sont butées à une forte résistance.

SNC-Lavalin continue de perdre de l’argent sur des contrats de trains légers

Mis à jour le 04/11/2022 | La Presse Canadienne

L’action perdait 32 cents, ou 1,35%, à 23,44$ à la fin de la séance à la Bourse de Toronto.

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé

Mis à jour à 18:14 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé en hausse d’environ 70 points, avec des résultats mitigés selon les secteurs.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 17:22 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Saputo, Rogers et Banque Nationale

Que faire avec les titres Saputo, Rogers et Banque Nationale? Voici quelques recommandations d’analystes.