À surveiller: SNC-Lavalin, Starbucks et Imperial Oil

Publié le 01/11/2021 à 09:09

À surveiller: SNC-Lavalin, Starbucks et Imperial Oil

Publié le 01/11/2021 à 09:09

Par Jean Gagnon
Le siège social de SNC-Lavalin à Montréal.

Les investisseurs ont été très déçus des résultats du 3e trimestre de la firme de génie-conseil québécoise SNC-Lavalin. (Photo: LesAffaires.com)

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Starbucks et Imperial Oil? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

SNC-Lavalin (SNC, 33,29 $): des résultats décevants

Nul doute que les investisseurs ont été très déçus des résultats du 3e trimestre de la firme de génie-conseil québécoise, car le cours de l’action perdait plus de 6% à la conclusion de la séance de négociations de vendredi. Plutôt dans la journée, le recul atteignait jusqu’à 9%.

Benoit Poirier, analyste chez Desjardins, a été d’autant plus déçu que les résultats dans leur ensemble aient raté les cibles compte tenu que le secteur de base de SNC, les services d’ingénierie, a encore une fois très bien fait.

Et il comprend la réaction des investisseurs, car ce n’est pas vraiment ce qu’ils attendaient à la suite de la journée des investisseurs tenue il y a de ça à peine 4 semaines qui s’était plutôt bien déroulée.

Les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de l’ensemble des opérations pour le trimestre ont été de 116 millions de dollars, nettement inférieurs au consensus des analystes qui prévoyait 156M$.

Cette faiblesse des bénéfices est due en partie à des pertes plus importantes que prévu sur des contrats clé en mains que l’entreprise doit encore assumer, ainsi qu’à des coûts corporatifs plus importants, signale l’analyste. Ces items ont totalisé 52 millions durant le trimestre comparativement à 25 millions pour le même trimestre de l’année précédente.

Du côté positif, le segment des services d’ingénierie SNCL a réalisé des bénéfices avant intérêts et impôts (BAII) de 145 millions, soit une marge bénéficiaire de 9,8%, ce qui s’avère supérieur à la prévision de l’analyste qui tablait sur 9,3%.

Les flux de trésorerie provenant des opérations ont été négatifs de 65 millions, mais cela est beaucoup mois que les prévisions de -152 millions, note l’analyste. La direction a réitéré sa prévision d’atteindre l’équilibre d’ici la fin de l’année.

L’analyste ne modifie pas sa recommandation d’achat, et son cours cible est de 44$

 

 

Starbucks (SBUX-NASDAQ, 106,07 $US): elle mise sur la rétention de son personnel

Sur le même sujet

À surveiller: Nuvei, Imperial Oil et Accenture

20/12/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Nuvei, Imperial Oil et Accenture? Voici quelques recommandations d’analystes.

La Pétrolière Impériale réalise un profit de 908 millions $ pour son 3e trimestre

Le bénéfice par action de la société a atteint 1,29 $ pour le trimestre clos le 30 septembre.

À la une

Palmarès WOW: les bons citoyens corporatifs ont la cote

19/01/2022 | Catherine Charron

«Il y a deux ou trois ans, on était plus dans l’expérientiel,[...] là c’est davantage de parler au cœur des gens».

Garantie de construction résidentielle: un répertoire d’entreprises ayant perdu leur accréditation

19/01/2022 | Charles Poulin

Un nouvel outil à consulter avant de signer un contrat avec un entrepreneur

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour le 19/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.