À surveiller: SNC-Lavalin, SNC-Lavalin et SNC-Lavalin

Publié le 29/01/2019 à 09:17

À surveiller: SNC-Lavalin, SNC-Lavalin et SNC-Lavalin

Publié le 29/01/2019 à 09:17

Par François Pouliot

Au lendemain de mauvaises nouvelles et d'une chute de près de 28%, que faire avec le titre de SNC-Lavalin? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

SNC-Lavalin (SNC, 35,01$). La thèse optimiste s'effrite dit BMO

BMO Marchés des capitaux abaisse à "performance de marché" sa recommandation et diminue significativement sa cible.

La société annonce que les résultats seront sous les attentes à son quatrième trimestre, de même qu'une dévaluation de 1,2 G$ de la valeur de ses activités pétrolières et gazières. Pour le quatrième trimestre, elle attend une perte se situant entre 0,57$ et 0,72$ par action en raison de coûts plus élevés que prévu chez deux projets et d'une plus faible demande pour ses activités pétrolières et gazières au Moyen-Orient. Le conflit du Canada avec l'Arabie saoudite fait dire à la société que cette faible demande se poursuivra en 2019.

Devin Dodge estime que l'annonce est la dernière d'une série de développements décevants pour la société en 2018 (performance des marges et des bénéfices, report d'un retour à des flux de trésorerie positifs, refus de la Couronne de régler les poursuites criminelles).

L'analyste souligne qu'avec la baisse des bénéfices et une plus faible performance à court terme du fonds de roulement, les ratios d'endettement de SNC sont désormais significativement plus élevés. La dette nette sur le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) se situe à 2,7 fois, alors que la convention de crédit prévoit un maximum de 3,25. Il estime que la capacité de l'entreprise à manœuvrer avec de l'imprévu dans les 6 à 12 prochains mois a diminué.

M. Dodge reconnait que l'évaluation actuelle du titre demande peu, mais estime que la faible visibilité sur les bénéfices à venir et un endettement élevé devraient maintenir un plafond pour les trimestres à venir.

La cible est abaissée de 60$ à 42$.


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À la une

«On a rebondi en Chine grâce à la discipline», dit un dirigeant de Savaria

27/03/2020 | François Normand

Son usine de Huizhou, au nord de Hong Kong, a rouvert et a reparti sa production, sans que personne ne soit malade.

«On ne lâche pas»

27/03/2020 | Marine Thomas

En ces temps durs, nos journalistes en télétravail sont au front pour vous offrir la meilleure information possible.

Le plan d'aide d'Ottawa bien reçu

Mis à jour le 27/03/2020 | La Presse Canadienne

Le gouvernement Trudeau ne semble pas se fixer de plafond devant l'ampleur des fonds nécessaires en ces temps de crise.