À surveiller: SNC-Lavalin, Haivision et Neighbourly Pharmacy

Publié le 15/06/2021 à 08:47

À surveiller: SNC-Lavalin, Haivision et Neighbourly Pharmacy

Publié le 15/06/2021 à 08:47

Par Dominique Beauchamp

Devin Dodge de BMO juge que le potentiel de revalorisation de SNC-Lavalin est plus limité qu'on le croit. (Photo: Lesaffaires.com)

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Haivision et Neighbourly Pharmacy? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

SNC-Lavalin (SNC, 32,54$): le rapport risque-rendement est peu intéressant

Devin Dodge de BMO Marchés des capitaux fait valoir à nouveau que le potentiel de revalorisation de l’ingénieur-conseil est moins attrayant qu’on le croit.

Il faut dire que l’action a déjà grimpé de 49% depuis le début de l’année dans l’espoir que la transformation de la société stabilise ses bénéfices et lui donne les moyens de réduire sa dette.

Essentiellement, l’analyste est plus prudent que ses collègues, car il croit que les marges des principales divisions de génie-conseil et des services d’infrastructures de SNC-LAvalin resteront inférieures à celles de ses semblables. L’amélioration des flux de trésorerie sera aussi plus graduelle que prévu, ce qui ralentira le diminution de la dette et les acquisitions.

Même en attribuant à chacune des divisions une évaluation similaire à celle de leur groupe-repère, Devin Dodge estime que titre pourrait s’apprécier d'encore 10% seulement.

Il faudra voir une «amélioration notable de la performance financière» et plus de constance pour que le titre comble son retard d’évaluation, ajoute-t-il.

Les investisseurs utilisent le ratio qui compare la valeur boursière plus la dette au bénéfice d’exploitation pour évaluer le titre, mais l’analyste rappelle que la prudence est de mise avec cette méthode puisque la nouvelle comptabilité des baux réduit la valeur de tous les ingénieurs-conseil. «Ces considérations réduisent la valeur d’actif de SNC-Lavalin par 5%», précise-t-il.

Au final, Devin Dodge juge que le potentiel de revalorisation ne compense pas pour les risques de revers que représentent les contrats à prix fixes encore à compléter, les dépenses que requièrent certains projets et ses co-entreprises.

L’action de SNC-Lavalin frôle déjà son nouveau cours-cible de 33$.

 

Haivision (HAI, 8,62$): achat imminent pour le fournisseur de solutions de diffusion en continu

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

30/07/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: la dernière séance du mois se termine en baisse

Mis à jour le 30/07/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les valeurs technologiques ont été tirées vers le bas par les résultats décevants d'Amazon.

OPINION Titres en action: Telus, Enbridge, George Weston, Chevron...
Mis à jour le 30/07/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
30/07/2021 | LesAffaires.com et AFP
Bourse: Wall Street et Toronto portées par les bons résultats
Mis à jour le 29/07/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.