À surveiller: SNC-Lavalin, Banque Royale et Saputo

Publié le 25/02/2019 à 10:01

À surveiller: SNC-Lavalin, Banque Royale et Saputo

Publié le 25/02/2019 à 10:01

Par Jean Gagnon

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Banque Royale et Saputo? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

SNC-Lavalin (SNC, 34,76 $): baisse du dividende

La firme d’ingénierie montréalaise a perdu 1,6 milliard à son quatrième trimestre et la direction a décidé de couper le dividende de 65 %. Celui-ci passe de 1,15 $ à 0,40 $. Les investisseurs ont réagi négativement à la nouvelle annoncée vendredi, et l’action de SNC a chuté de près de 3 %. En moins d’un mois, le cours de l’action a perdu 28 %. En juin, le titre cotait à plus de 60 $, alors qu’il ne vaut plus que 34,76 $.

Les pertes du dernier trimestre sont attribuables en grande partie aux difficultés rencontrées dans le secteur Pétrole et gaz, ainsi que dans un projet dans le secteur minier au Chili.

Mais l’exaspération des investisseurs envers SNC tient beaucoup, semble-t-il, à l’incapacité jusqu’à maintenant de la firme à obtenir un accord de réparation qui lui éviterait un procès pour corruption dans les dossiers très médiatisés de la Libye et du CUSUM. À noter toutefois que si un procès devait s’engager, il s’étendrait sur plusieurs années durant lesquelles SNC sera libre de soumissionner sur tous les contrats du gouvernement canadien.

Par ailleurs, le plus important actionnaire de SNC, la Caisse de dépôt et placement du Québec, a réitéré par la bouche de son président Michael Sabia son appui entier envers l’entreprise, et même son désir d’augmenter sa participation dans le capital de l’entreprise compte tenu de son cours déprécié.

Sans vouloir spéculer sur la décision concernant l’accord de réparation, l’analyste Mark Neville, de Banque Scotia, croit que ce facteur est maintenant en grande partie incorporé dans le cours actuel de l’action. Il croit que le titre va "surperformer" son secteur et il fixe son cours cible pour les 12 prochains mois à 49 $, soit une appréciation de 41 % sur le cours actuel.

Sur le même sujet

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Banques: de bonnes notes pour la Royale, la Nationale, la TD et la CIBC

29/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. BMO et la Scotia font moins bonne figure, dit Steve Bélisle, de Gestion de placements Manuvie.

À la une

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.

Projet de loi 61: accélérer des projets d'infrastructures

Des projets pourraient bénéficier de « mesures d’accélération », telles que des « procédures d’expropriation allégées».