À surveiller: Saputo, Osisko et Propriétés de Choix

Publié le 24/09/2019 à 08:17

À surveiller: Saputo, Osisko et Propriétés de Choix

Publié le 24/09/2019 à 08:17

Par Dominique Beauchamp

Propriétés de Choix (CHP.UN, 14,35$): le fonds immobilier réduit sa dette pour plaire davantage

Un an après être avoir changé de mains, en passant de celles de Loblaw à celles de la société mère George Weston, le fonds de placement immobilier réduit sa dette afin de se démarquer parmi les fonds propriétaires d’immeubles destinés aux détaillants.

La Fiducie de placement Propriété de Choix vend un portefeuille de 30 propriétés, dont trois centres de distribution, pour 426 millions de dollars, dans des marchés secondaires. Loblaw (L, 75,05$) est le locataire des immeubles vendus.

Cette vente réduira légèrement le ratio qui compare la dette au bénéfice d’exploitation de 7,7 à 7,5 fois, précise Tal Woolley, de la Financière Banque Nationale.

Ce ratio était de plus de 8 fois avant le changement d’actionnaire de contrôle et l'émission de 345 millions de dollars réalisée en mai 2019 au cours de 13,15$ par part.

Ce ratio serait parmi les plus faibles dans le créneau des fonds immobiliers dédiés au commerce de détail. Seule la Fiducie de placement CT Reit (CRT.UN, 14,42$) fait mieux avec un ratio de 7 fois, ajoute l’analyste.

«Nous croyons que Propriétés de Choix veut se positionner stratégiquement comme l’un des propriétaires de centres d’achat les moins risqués de l’industrie», évoque M. Woolley.

Déjà, le faible taux d’inoccupation des propriétés occupées par les épiceries de Loblaw ainsi que les liens d'affaires historiques entre Loblaw et son actionnaire George Weston (WN, 112,07$) diminuent les risques opérationnels.

Loblaw procure au fonds un peu plus de la moitié des revenus de location. Le fonds ajoute ainsi un bilan «forteresse» à ce profil.

«La vente des immeubles amputera environ 2% à la croissance aux fonds générés par l’exploitation, mais la stratégie prudente aura de la valeur à plus long terme si le secteur immobilier commercial se détériorait éventuellement», avance l’analyste.

M. Woolley ne touche pas à sa recommandation neutre ni à son cours cible de 14,50$.

Il entrevoit pour le fonds une performance similaire à celle de son industrie étant donné son évaluation déjà supérieure à celle-ci.

Depuis l’annonce du changement de son actionnaire principal au début de septembre 2018, le cours du fonds est passé de 12,36$ à 14,35$.

Saputo (SAP, 40,73$): une rencontre qui renforce les perspectives du transformateur de lait


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

Sur le même sujet

À surveiller: Corporation Power, Banque Scotia, et Suncor

Que faire avec les titres de Corporation Power, Banque Scotia et Suncor?

La Bourse de Toronto s'est invitée aux festivités

BLOGUE. La ruée sur les titres à faible capitalisation rapproche le S&P/TSX de son sommet de février.

À la une

COVID-19: dès vendredi, tous les commerces resserreront les règles

Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant aller de 1000 $ à 6000 $ a dit Geneviève Guilbault.

À surveiller : Salesforce, Zoom et BMO

08:38 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Voici quelques recommandations d’analystes.

Salesforce confirme l'achat de Slack pour 27,7G$US

01/12/2020 | AFP

Avec l'achat de Slack, Salesforce pourra entrer en compétition plus frontale avec Microsoft.