À surveiller: Saputo, Magna International et Telus

Publié le 26/07/2021 à 10:50

À surveiller: Saputo, Magna International et Telus

Publié le 26/07/2021 à 10:50

Par Catherine Charron

Telus (T, 27,69 $): un cours cible en hausse

À l’approche du dévoilement des résultats du deuxième trimestre de 2021 de Telus, Adam Shine de la Financière Banque Nationale revoit ses prévisions pour le géant canadien des télécommunications.

Il s’attend d’abord à ce que l’entreprise génère des revenus de 4 050 millions de dollars (M$), et un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajusté de 1 494 M$, ou de 1 454 M$ si on prend en compte sa restructuration.

Son bénéfice par action devrait être de 0,24 $, ou 0,26 $ si on exclut certains items, et son flux de trésorerie disponible devrait être de 233 M$.

Si le consensus des analystes est plus optimiste que lui à l’égard des revenus attendus (4060 M$), il l’est moins en matière de BAIIA (1483 M$, ou 1445 M$), du bénéfice par action (0,23 $, ou 0,25 $ US) et du côté des flux de trésorerie disponible (229 M$).

Adam Shine croit que les résultats devraient être dopés par l’acquisition de Lionbridge AI annoncée au 31 décembre 2020. Ces derniers se compareront à ceux du deuxième trimestre de 2020, qui avaient été perturbés par une baisse de 81 M$ des revenus à cause de la COVID-19, ce qui a généré une hausse des dépenses liées à une mauvaise dette de 30 M$, rappelle l’analyste.

Après quatre trimestres de déclin, les revenus tirés du réseau mobile devraient grimper de 3,7 %. L’analyste estime que les couvre-feux devraient avoir affecté les marges, et qu’aucuns frais d’itinérance ne devraient vraiment avoir été générés.

Du côté du réseau internet, Telus devrait avoir continué de gagner des parts de marché et déployé son réseau de fibre.

Cette année, l’entreprise s’attend à ce que ses revenus grimpent de 8 à 10 %, que son BAIIA ajusté monte dans une fourchette de 6 à 8 %, et que ses flux de trésorerie disponibles soient d’environ 750 M$. Ses dépenses en investissement devraient s’élever à 3500 M$, ce qui comprend l’enveloppe de 750 M$ dédié à un programme d’investissement accéléré qui devrait augmenter de 750 M$ à 1 milliard de dollars les dépenses en investissement de 2022.

La Financière Banque Nationale maintient sa recommandation de «surperformance de secteur», mais fait passer son cours cible de 28 $ à 30 $.

 

Sur le même sujet

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 39 minutes | Refinitiv

Loi pour les GAFA, acquisition pour Chesapeake, vaccin générique, Twitter perd en cour et hausse de coûts pour United

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour à 08:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Marchés: l'Europe reste prudente avant l'ouverture à Wall Street qui s'annonce en hausse selon les contrats à terme.

À la une

5G de Huawei: Ottawa annoncera sa décision «prochainement»

Il y a 54 minutes | François Normand

Le ministre François-Philippe Champagne dit que la décision s’appuiera sur des impératifs liés à la sécurité nationale.

À l'aube d'une nouvelle ère avec la 5G

Édition du 19 Janvier 2022 | Emmanuel Martinez

La 5G est à nos portes. Votre entreprise est-elle prête pour ce bouleversement ?

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

Il y a 14 minutes | Emmanuel Martinez

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.