À surveiller: Quincaillerie Richelieu, WSP Global et Tecsys

Publié le 14/07/2020 à 08:02

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, WSP Global et Tecsys

Publié le 14/07/2020 à 08:02

Par Dominique Beauchamp

Tecsys (TCS, 30,82$): le spécialiste de la chaîne d’approvisionnement accélère la cadence

Le fournisseur de solutions de gestion de la chaîne d’approvisionnement a terminé 2020 en lion avec une hausse des revenus de 19,7% à 27,8M$.

Si la société réussissait à soutenir une croissance interne de 14-15% de façon plus constante, son titre pourrait obtenir une évaluation encore plus élevée, estime Amr Ezzat, d’Echelon Partners.

La pandémie accélère l’adoption de logiciels de gestion de l’approvisionnement dans le commerce de détail et dans le domaine de la santé, dit-il.

«Le cours-cible de 25% d’avant la COVID-19 passe à 35$ parce que le profil de croissance s'améliorer et que les revenus deviennent plus réguliers», explique Amr Ezzat.

L’analyste prévoit une croissance interne des revenus de 15% au cours des deux prochaines années, une cadence ce qui se compare à la hausse «anémique» de 1,5% en 2017 et de 3,3% en 2018 et au déclin de 1,6% en 2019.

Tecsys migre de plus en plus de la vente de licences à l’offre de logiciels sous forme d’abonnement ce qui tempérait ses revenus jusqu'ici.

«Le bond (de 112%) des nouvelles commandes au quatrième trimestre ne reflète pas encore pleinement l’adoption des solutions de gestion de la chaîne d’approvisionnement par le secteur de la santé», croit aussi l’analyste.

Huit nouveaux clients ont signé des contrats d’une valeur totale de 25,4M$ au quatrième trimestre par rapport à neuf nouveaux venus d’une valeur de 6,7M$, un a plus tôt.

L’augmentation des dépenses générales et des frais de recherche et de développement a toutefois réduit la marge d’exploitation de 9,9% à 7%, du troisième au quatrième trimestre.

Cette marge devrait passer à 11,7% en 2020, prévoit l’analyste.

Après une deuxième émission d’actions en trois ans, de 23M$, Tecsys dispose aussi d’une encaisse de 26,7M$.

Malgré l’explosion de 142% du titre depuis un an, Amr Ezzat le recommande encore.

Son cours cible représente un multiple de 3,5 fois les ventes, par rapport à la moyenne de 6,3 fois pour les spécialistes de la logistique.

 

 

Sur le même sujet

L'année 2013 a été éprouvante pour la réputation de plusieurs firmes québécoises

20/12/2013

À l'instar de plusieurs entreprises oeuvrant dans l'industrie de la construction, les firmes de génie-conseil ...

Hydro-Québec a tort de mettre SNC-Lavalin en pénitence

11/05/2013

Une porte-parole d'Hydro-Québec (HQ) a confirmé que la société d'État avait averti SNC-Lavalin de ne pas ...

À la une

10 choses à savoir jeudi

Les femmes plus remises en question que les hommes, la COVID-19 perdurera après la pandémie et QAnon demeure populaire.

Vers le vert, au-delà du marketing

BLOGUE INVITÉ. Le développement durable, au-delà de l’image et des volontés du marketing, c’est un défi de taille.

CDPQ: une gestion de l'innovation à trois niveaux

SPÉCIAL INNOVATION. Gérer l’innovation au sein d’une organisation aussi vaste que la CDPQ n'est pas une mince tâche.