À surveiller: Open Text, Teck Resources et CN

Publié le 09/09/2019 à 09:40

À surveiller: Open Text, Teck Resources et CN

Publié le 09/09/2019 à 09:40

Un train du Canadien National.

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Open Text, Teck Resources et Canadien National (CN)? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Open Text (OTEX, 41,51 $US): Une plateforme durable

Les propos de la direction du spécialiste de la gestion de documents numériques et d'échanges de données étaient certainement convaincants lors de sa récente journée des investisseurs, car le titre est sur une bonne lancée, en hausse de 7%, depuis le milieu de la semaine dernière.

La direction d’Open Text n’a rien annoncé de particulièrement nouveau, note Paul Treiber, analyste chez RBC Dominion Securities. Mais elle a plutôt fourni une excellente explication de sa stratégie de développement, selon lui.

La société a construit une plateforme qui permettra une croissance durable, conclut l’analyste. Le potentiel de rendement en fonction du risque est attrayant, surtout que la possibilité de création de valeur additionnelle par le biais d’acquisitions n’est pas inclus dans le cours du titre actuellement, selon lui. Sa recommandation est de «surperformance», et son cours cible est de 47$US.

Bien que les flux de trésorerie libres par action depuis 10 ans ont connu un taux de croissance annuel composé de 17,6%, l’action da la firme de Waterloo, en Ontario, se négocie au plus bas multiple parmi les agrégateurs de logiciels canadiens.

Selon l’analyste de la RBC, cet escompte est attribuable surtout à la volatilité du cours de l’action d’un trimestre à l’autre, à une croissance organique irrégulière, ainsi qu’à la perception de l’existence d’une forte concurrence.

L’analyste croit que les opérations de l'entreprise reposent maintenant sur une plateforme qui rendra possible l’atteinte d’une croissance organique plus stable et de rendements élevés sur des acquisitions futures. Cela devrait permettre d’améliorer la perception des investisseurs, ce qui se traduira avec le temps par une meilleure évaluation du titre, selon lui.

 

Teck Resources (TECK.B, 23,08 $): On mise sur la technologie et l’innovation

À la une

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...

Mission accomplie pour Brian Hannasch

Édition du 07 Décembre 2019 | Pierre Théroux

PDG DE L’ANNÉE – GRANDE ENTREPRISE. Brian Hannasch peut dire mission accomplie.