À surveiller: Nutrien, Suncor et Toromont

Publié le 05/05/2021 à 09:03

À surveiller: Nutrien, Suncor et Toromont

Publié le 05/05/2021 à 09:03

Par Dominique Beauchamp

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Nutrien, Suncor et Toromont? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Nutrien (NTR, 55,96$US): l’un des meilleurs trimestres en 15 ans pour le géant des engrais

Ben Isaacson de Banque Scotia est si impressionné par les résultats du premier trimestre du principal producteur d’engrais au monde qu’il intitule son rapport «Boom».

«C’est l’un des trimestres les plus impressionnants en ce qui a trait à l’équilibre des facteurs qui ont mené au surpassement du bénéfice d’exploitation depuis plus de 15 ans», écrit-il.

L’action a d’ailleurs réagi au bénéfice d’exploitation 25% plus élevé que prévu en grimpant de 4,5%, le 4 mai.

Le bénéfice de 830 millions de dollars américains dépasse les prévisions de 730 M$ US de l’analyste qui s’avéraient les plus élevées de ses collègues.

Le producteur de potasse et détaillant d’engrais aux fermiers a aussi relevé ses prévisions pour 2021. La nouvelle fourchette pour le bénéfice d’exploitation est 9% plus élevée que l’aperçu précédent.

Ben Isaacson signale que Nutrien a réussi à abaisser les coûts comptants de production de la potasse de 3$US à 57 $US la tonne métrique, alors que son rival Mosaic (MOS, 34,33 $US) a augmenté les siens de 7 $US la tonne à 6$ US. Le géant des engrais a aussi vendu 10% plus de volumes de potasse au premier trimestre, plus de deux fois la hausse 4% de Mosaic.

Les activités de ventes d’engrais directement aux fermiers ont aussi fait mieux que prévu. La marge d’exploitation aux États-Unis a surpassé 11%, signale aussi l’analyste.

Les solides perspectives agricoles aideront l’entreprise à augmenter le bénéfice d’exploitation d’un milliard à 5,5 milliards de dollars américain d’ici 2025, croit l'analyste. Un multiple de 9,5 fois cet objectif donnerait une valeur potentielle de 76$US à l’action de Nutrien d’ici à la fin de 2023.

L’analyste donne en exemple le cours du mais qui est actuellement 50% plus élevé que le coût marginal de production. Cet écart devient un incitatif pour les fermiers pour épandre plus d’engrais afin d’augmenter le rendement de leurs récoltes.

Le retour de Mayo Schmidt à la tête de Nutrien le mois dernier, à la suite du départ abrupt de Chuck Magro, dérange l’analyste, mais le nouveau patron aura le plaisir de répartir les importants flux de trésorerie que générera la conjoncture agricole favorable d’ici 2024, entrevoit-il.

Ben Isaacson s’attend à ce qu’une partie du surplus de capital finance l'acha potentiel d’autres actifs de vente au détail d’engrais.

Nutrien devrait aussi relever son dividende et racheter des actions.

Les investisseurs peuvent donc espérer un rendement total potentiel de 15 à 20% à moyen terme, bien que le parcours sera inégal au fil des récoltes et des fluctuations des prix.

Le prochain trimestre devrait par exemple souffrir du recul des cours de l’azote.

L’analyste de Scotia augmente son cours cible de 63 à 65 $US, soit 9,5 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2022.

Suncor Énergie (SU, 26,93$): un potentiel de rattrapage

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

11/06/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: le S&P/TSX clôt la semaine à un nouveau sommet

Mis à jour le 11/06/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le S&P 500 a aussi terminé vendredi sur un record pour la deuxième séance d'affilée.

À la une

Le Canada se fait damer le pion par la Chine en Amérique du Sud

11/06/2021 | François Normand

ANALYSE. L'Europe s'inquiète de la perte de son influence économique dans le Mercosur. Le Canada, lui, regarde ailleurs.

Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

11/06/2021 | Denis Lalonde

Lumenpulse, qui souhaitait revenir en Bourse à une valorisation d'un milliard de dollars, interrompt son PAPE.

Lumenpulse revient en Bourse avec une valeur d'un milliard

BLOGUE. Lumenpulse devient LMPG et revient en Bourse avec deux nouveaux partenaires québécois.