À surveiller: Neighbourly Pharmacy, Suncor et Intel

Publié le 28/10/2021 à 09:06

À surveiller: Neighbourly Pharmacy, Suncor et Intel

Publié le 28/10/2021 à 09:06

Par Jean Gagnon

Suncor Energy (SU, 28,22 $): la pétrolière canadienne hausse son dividende de 100%

La plus grosse société pétrolière canadienne annonçait hier qu’elle haussait son dividende trimestrielle de 0,21$ à 0,42$, ce qui le ramène tout près de son sommet de 0,465$ qu’elle avait versé au 1er trimestre 2020, juste avant la pandémie.

Pas plus tard que le 26 mai dernier lorsque la compagnie tenait sa journée des investisseurs, la direction de Suncor avait fait part d’un horizon de 5 ans pour ramener son dividende à un niveau pré-pandémie, rappelle Justin Bouchard, analyste chez Desjardins.

Faut dire qu’à l’époque le prix du pétrole brute n’était pas à 80$US le baril. Les perspectives étaient alors très différentes.

La compagnie a aussi annoncé qu’elle augmentait son programme de rachat d’actions, ce qui lui permettra de racheter d’ici février 2022 jusqu’à 7% de ses actions actuellement entre les mains du public.

Cet important retour de capital vers les actionnaires est dû bien sûr à la forte hausse du prix du pétrole, mais aussi à la performance des opérations de la firme, explique Justin Bouchard.

Suncor a généré à son 3e trimestre des flux de trésorerie libres de 1,79$ par action, ce qui s’avérait supérieur aux attentes du consensus des analystes qui tablait sur 1,75$ par action. La production de 698,600 barils équivalent pétrole par jour (mboe/d) excédait légèrement la prévision de 697,000 mboe/d des analystes.

Au terme des réalisations du trimestre, l’analyste de Desjardins note la vente de Golden Eagle pour un montant de 250 millions $US, la réduction de la dette nette de 2 milliards $ et le rachat d’actions pour une valeur de 704 millions $ à un prix moyen de 25,05$.

Encore plus important, selon l’analyste, au cours actuel du prix du pétrole, la direction de Suncor croit qu’elle atteindra dès la fin de l’année son objectif de dette nette de 15 milliards prévue pour 2025. Le plan sera alors d’allouer 50% des flux de trésorerie libres aux rachats d’actions, et l’autre 50 % à la réduction de la dette.

L’analyste de Desjardins recommande l’achat du titre et son cours cible est de 41$.

 

Intel Corp (INTC, 47,89 $US): après réflexion, l’analyste de la BMO lance la serviette

Sur le même sujet

Titres en action: American Airlines, Intel, Airbus, ABB

Mis à jour le 07/12/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Magna International, American Express, Kimberly-Clark...

Mis à jour le 23/07/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

22/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.