À surveiller: Metro, Great-West et Harley-Davidson

Publié le 25/04/2018 à 09:37

À surveiller: Metro, Great-West et Harley-Davidson

Publié le 25/04/2018 à 09:37

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de Metro, Great-West et Harley-Davidson? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Metro (MRU, 41,18$): dans l'attente des synergies de Jean Coutu

Desjardins Marché des capitaux renouvelle une recommandation d'achat.

Keith Howlett indique qu'au second trimestre, les résultats de l'épicier sont conformes à ses attentes, bien que les revenus soient légèrement inférieurs à celles-ci.

Il prend acte du fait que le Bureau de la concurrence force la vente de 10 établissements à la suite de la fusion avec Jean Coutu.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

L'analyste estime que Metro sera en bonne posture financière à la suite de l'acquisition de Coutu, même avant de possibles désinvestissements d'actifs immobiliers détenus par le pharmacien.

Il estime que le succès de l'acquisition dépendra de la capacité de l'entreprise à maintenir l'attachement des consommateurs à la marque Jean Coutu et à la marier à la marque Metro au Québec.

M. Howlett indique que les synergies de coûts sont les priorités, mais qu'elles sont moins importantes dans le succès de la transaction. Il s'attend à ce qu'elles dépassent amplement les 75 M$ prévus sur trois ans.

La cible est maintenue à 50$.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Et si Couche-Tard cessait ses opérations en 2070?

Un analyste déconstruit la valeur de Couche-Tard pour démontrer qu'il ne faut pas craindre l'auto électrique.

La vente de résidences à un sommet en novembre à Montréal

Les conditions du marché continuent d’être favorables aux vendeurs.

Noël: François Legault renonce à «son contrat moral»

Mis à jour le 03/12/2020 | lesaffaires.com

«C'est pas réaliste de penser qu'on va réduire la progression du virus de façon satisfaisante d'ici Noël».