À surveiller: Metro, Exfo et Walgreens

Publié le 03/04/2019 à 07:53

À surveiller: Metro, Exfo et Walgreens

Publié le 03/04/2019 à 07:53

Par Dominique Beauchamp

Walgreens Boots Alliance (WBA, 55,36$US): le pharmacien est attaqué de toute part

Le pharmacien transatlantique a du mal à contrer les nombreux vents contraires qui assaillent son industrie.

La société née de l’union de l’Américaine Walgreens et de la Britannique Alliance Boots a dévoilé des résultats trimestriels et un aperçu décevants qui ont fait plongé son action de 12,8%, le plus en quatre et demi, le 2 avril.

Le bénéfice du deuxième trimestre a raté le consensus de 4,6%, mais l’entreprise prévoit aussi un bénéfice stables en devises constances en 2019 au lieu de la croissance prévue de 7 à 12%.

Le déclin des marges est en cause puisque ses revenus consolidés ont augmenté de 6,7% en devises constantes au premier trimestre.

La société doit combattre la baisse des prix de médicaments, la montée en force des génériques et les pressions des assureurs lors du remboursement des prescriptions.

L’officine rapporte moins qu’avant, ce qui met au jour la détérioration de la performance de la portion magasin du pharmacien.

La création en 2018 de deux grands groupes, soit l’union du pharmacien CVS et de l’assureur Aetna et celle de l’assureur Cigna et du gestionnaire de l’assurance-médicaments Express Scripts ajoutent aux pressions de l’industrie.. Et c’est sans compter les nouveaux concurrents en ligne tels que PillPack d’Amazon ou encore Capsule et Blink Health.

Puisque Walgreens Alliance Boots tire encore les trois quarts de ses revenus des pharmacies, le détaillant est plus frappé que ses rivaux malgré les avantages que lui procure le duopole qu’elle partage avec CVS.

Pour faire face à la musique, la société augmente de 1 à 1,5 milliard de dollars américains le plan de coupes prévu d’ici 2022.

«Ces économies sont encourageantes, mais surtout nécessaires», note Erin Wilson Wright, de Credit Suisse.

Bien que l’analyste apprécie le modèle de partenariats qu’a choisi Walgreens, car il exige moins de capital que des acquisitions, Mme Wilson Wright se demande quand ils rapporteront.

Sans grande conviction, elle maintient sa recommandation d’achat et réduit son cours cible de 79 à 70$US.

 

«Boyd permet aux carrossiers l’occasion de vendre leur commerce, une option que les franchiseurs n’offrent habituellement pas», explique M. Newman.

M. Newman ne touche pas à son cours-cible de 151$ et maintient sa recommandation d’achat.

 

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre

Sur le même sujet

Bourse: la Nasdaq à un sommet, le Dow prend une pause

Mis à jour le 01/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les acteurs du marché ont appris que 2,4 M d’emplois privés ont été créés en juin aux États-Unis.

À surveiller: Lululemon, Couche-Tard et Dorel

Que faire avec les titres de Lululemon, Couche-Tard et Dorel?

À la une

Bourse: la Nasdaq à un sommet, le Dow prend une pause

Mis à jour le 01/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les acteurs du marché ont appris que 2,4 M d’emplois privés ont été créés en juin aux États-Unis.

Titres en action: Tesla, General Motors

Mis à jour le 01/07/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Entrée en vigueur de l'ACEUM sous haute tension

01/07/2020 | AFP

La version finale du traité avait été ratifiée fin 2019 après de nombreux amendements sous l’impulsion des démocrates.