À surveiller: Metro, Exfo et Walgreens

Publié le 03/04/2019 à 07:53

À surveiller: Metro, Exfo et Walgreens

Publié le 03/04/2019 à 07:53

Par Dominique Beauchamp
Exfo (EXF, 5,12$): un bon trimestre redonne confiance

Le spécialiste de la surveillance de réseaux de télécommunications a mieux fait que prévu au deuxième trimestre, ce qui redonne espoir que le coup de barre donnera des résultats après l’année de transition actuelle.

Les ventes de 73,9 millions de dollars, la marge brute de 60,7% et le bénéfice d’exploitation de 8,8M$ ont surpassé les attentes de Robert Young, de Canaccord Genuity, en partie grâce à l’acquisition d’Astellia.

Exfo a aussi généré de solides flux de trésorerie de 18M$US au deuxième trimestre, ce qui lui permet d’améliorer son bilan et de racheter ses actions.

En réaction, l’action d’Exfo a d’ailleurs bondi 4% le 2 avril.

La société de Québec compte toujours atteindre un bénéfice d’exploitation annuel de 24M$US et en fait sa première priorité, note l’analyste.

Étant donné le bénéfice d’exploitation de 11,5M$US du premier semestre, M. Young estime que l’aperçu de la société se veut prudent. Exfo a souvent raté la cible dans le passé.

Cette fois, M. Young croit qu’Exfo bénéficie de perspectives plus visibles qu’avant étant donné les économies attendues de 8M$US en 2019 de la restructuration en cours. Les économies devraient passer à 10,7 M$US après 2019.

Exfo aspire toujours à une marge d’exploitation de 15% à long terme, par rapport au seuil actuel de 8%mais M. Young ne l’incorpore pas dans son analyse.

L’analyste hausse son cours cible de 4,32$ à 5,32$, mais ne touche pas à sa recommandation de conserver pour l’instant.

L’aperçu d’Exfo pour le troisième trimestre, soit des revenus de 70 à 75 M$US et un bénéfice d’un à cinq cents américains, sont inférieures à ses attentes.

Le ratio de 1,03 qui compare les nouvelles commandes aux revenus facturés est encourageant, mais un peu faible pour assurer la croissance promise des revenus, ajoute-t-il.

«Après 2019, la société a de l’espace pour exploiter son levier de rentabilité à mesure que sa rationalisation avance et qu’elle se prépare à la mise à niveau des réseaux au standard 5G», écrit-il.

Si la société continue d’atteindre ses objectifs, tant au niveau des ventes que des marges, son titre pourrait être ré-évalué à la hausse. Il se négocie à 8,3 fois le bénéfice d’exploitation prévu, à mi-chemin entre ses deux semblables Viavi (12,7 fois) et NetScout (6,2 fois).

Walgreens Boots Alliance (WBA, 55,36$US): le pharmacien est attaqué de toute part


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

Quels titres boursiers et rapports d'analystes ont retenu l'attention cette semaine?

Bourse: la sous-performance des titres à petite capitalisation tire à sa fin

BALADO. À la sortie des corrections, les rendements potentiels des titres à petite capitalisation sont importants.

À la une

Justin Trudeau «déçu» de la décision d'Air Canada

Justin Trudeau admet qu’il est déçu de la décision d’Air Canada d’abandonner une trentaine de dessertes au pays.

Air Creebec veut prendre la relève d'Air Canada en Abitibi

Air Creebec concrétise son projet d’augmenter sa desserte aérienne entre Montréal et l’Abitibi.

Régions: des «cellules de crise» pour pallier au départ d'Air Canada

Des organisations créent des «cellules de crise» pour trouver des solutions durables pour le transport aérien régional.