À surveiller: Lululemon, Couche-Tard et Dorel

Publié le 01/07/2020 à 08:30

À surveiller: Lululemon, Couche-Tard et Dorel

Publié le 01/07/2020 à 08:30

Par Dominique Beauchamp

(Photo : 123RF)

Que faire avec les titres de Lululemon, Couche-Tard et Dorel? Voici quelques recommandations susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Lululemon (LULU, 312,01$US): la percée dans l’entraînement interactif à domicile laisse un analyste perplexe

La marque de yoga Lululemon paie le prix fort pour Mirror, mais de prime abord le virage dans l’entraînement interactif à domicile tombe sous le sens, estime Simeon Siegel de BMO Marchés des capitaux, dans une note préliminaire. 

«Devant la poussée de l’entraînement à domicile, l’idée derrière cet achat est parfaitement logique. Ce que les deux entreprises peuvent s’apporter l’une l’autre reste toutefois à voir. Nous aimons la marque, mais nous craignions que les ventes et les marges approchent d’un point de bascule», dit-il.

Lululemon qui avait initialement investi dans Mirror en octobre 2019 voit dans cet achat un moyen de rehausser ses capacités numériques et interactives, explique l’analyste qui estime le nombre d’abonnés de Mirror entre 50 000 et 210 000 en fonction des revenus annuels de 100 millions de dollars américains.

Lululemon prévient que Mirror amputera ses bénéfices cette année, mais prévoit qu'elle contribuera modestement à la rentabilité en 2021, abstraction faite des frais de la transaction.

Lululemon croit que Mirror peut améliorer l’expérience et l’offre à ses clients, monétiser son effort numérique, ajouter une source de revenus, amplifier la portée des ambassadeurs de sa marque et offrir l’occasion d’intégrer de nouveaux produits.

En retour, Lululemon offre une vitrine au service de Mirror, ajoute à sa crédibilité, lui donne accès au vaste bassin de ses ambassadeurs et réduit son coût d’attraction d'abonnés. 

Le PDG de Mirror est d’ailleurs un ex-ambassadeur de la marque Lululemon. Son entreprise offre plus de 40 cours de mise en forme qui varient du yoga, à la boxe en passant par la méditation à l’aide d’un miroir interactif peu encombrant au prix de 1492$US ou de 49$US par mois.

Le PDG de Lululemon a laissé entendre que les occasions qu’offre   Mirror en font une «première acquisition idéale», ce qui suggère que d’autres suivront, mentionne Simeon Siegel visiblement intrigué

L’analyste considère toutefois Lululemon déjà grassement évaluée en Bourse. Sa valeur boursière de 38 milliards de dollars américains (ou 45 fois le bénéfice d’exploitation de 2020) lui semble riche pour une entreprise dont la croissance des ventes et les marges ont peut-être atteint leur apogée.

Son cours-cible de 192$US est d’ailleurs 35% sous le cours actuel de Lululemon.

Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 42,60$): plusieurs atouts dans son jeu

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour le 12/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les grandes Bourses asiatiques ont terminé en ordre dispersé mercredi.

McDonald's poursuit son ancien patron

10/08/2020 | AFP

Le CA n’aurait pas accordé d’indemnités « si M. Easterbrook avait été congédié pour faute » en novembre 2019.

À la une

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

12/08/2020 | François Normand

Un rapport publié mardi montre une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité renouvelable aux É.-U.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Le déficit ontarien devrait atteindre 38,5G$ en 2020-2021

En trois mois, le gouvernement ontarien a presque doublé sa projection de déficit annuel.