À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Publié le 21/02/2024 à 10:16

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Publié le 21/02/2024 à 10:16

Par Denis Lalonde
Une épicerie Loblaws

L’épicier et pharmacien Loblaw, qui possède les chaînes Provigo, Maxi et Pharmaprix au Québec, dévoilera ses résultats financiers du quatrième trimestre de 2023 demain. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

 

Loblaw (L, 139,02$): des résultats trimestriels attendus

L’épicier et pharmacien Loblaw, qui possède les chaînes Provigo, Maxi et Pharmaprix au Québec, dévoilera ses résultats financiers du quatrième trimestre de 2023 demain et l’analyste Chris Li, de Valeurs mobilières Desjardins (VMD), s’attend à ce qu’ils révèlent une autre croissance robuste du bénéfice par action.

Il fonde cette prévision sur l’inflation dans l’alimentation, la popularité grandissante des produits à bas prix, la bonne gestion du contrôle des coûts, la croissance des ventes de médicaments d’ordonnance et le programme de rachat d’actions.

De plus, l’analyste dit anticiper que la direction de l’entreprise misera sur une croissance de 8% à 10% de son bénéfice par action pour l’exercice 2024, elle qui était de 12% en 2023, alors que les attentes de VMD et du consensus des analystes sont respectivement à 9% et 10%.

«L’inflation devrait rester dans le bas de la fourchette à un chiffre et nous prévoyons que les marges bénéficiaires resteront stables, que les frais généraux, de ventes et administratifs resteront sous contrôle et que l’entreprise rachètera 4% de ses actions grâce à de bons flux de trésorerie», explique-t-il.

«Nous pensons que Loblaw continuera de surperformer à court terme, mais que le ralentissement de la croissance de l’inflation dans l’alimentation et une potentielle rotation sectorielle en seconde moitié d’exercice pourraient limiter l’expansion de la valorisation du titre, principalement liée à la croissance des bénéfices», ajoute-t-il.

Revenant sur les résultats du quatrième trimestre de 2023, Chris Li s’attend à un bénéfice par action en croissance de 10% sur un an à 1,93 $, ce qui est légèrement plus optimiste que le consensus des analystes, établi à 1,90 $.

Les ventes d’épiceries comparables (ouvertes depuis plus d’un an) devraient progresser de 3%, comparativement à 6,5% pour les médicaments d’ordonnance et à 1,5% pour les produits de détail des pharmacies. L’analyste rappelle qu’au quatrième trimestre de 2022, les ventes de cosmétiques et de médicaments en vente libre avaient été robustes, ce qui rend les comparatifs avec les résultats du trimestre correspondant en 2023 plus difficiles.

Chris Li conserve sa recommandation de «conserver» le titre avec un cours cible sur un an de 133 $, ce qui est inférieur à sa valeur actuelle.

 

Redevances aurifères Osisko (OR, 19,06$): des prévisions sous les attentes

Sur le même sujet

À surveiller: Loblaw, Groupe MTY et Tesla

16/04/2024 | Catherine Charron et Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Loblaw, Groupe MTY et Tesla? Voici des recommandations d'analystes.

À surveiller: Loblaw, Savaria et Constellation Software

08/03/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Loblaw, Savaria et Constellation Software? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

Honda construira une usine de batteries pour véhicules électriques en Ontario

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

L'usine devrait être construite à St. Thomas et coûtera 7 milliards de dollars en capital.

Transformer ses faiblesses en force avec le livre «Mentores»

Mis à jour à 10:26 | Emmanuel Martinez

Le livre «Mentores» rassemble douze témoignages de femmes d’affaires québécoises qui dirigent des entreprises.

Les ambitions internationales du nouveau président de Croesus

Vincent Fraser, président de Croesus depuis le 27 mars, entend développer l’expansion internationale de l’entreprise.