À surveiller: Lion Électrique, BlackBerry et Cogeco Communications

Publié le 12/01/2024 à 09:57

À surveiller: Lion Électrique, BlackBerry et Cogeco Communications

Publié le 12/01/2024 à 09:57

Par Charles Poulin

Les défis rencontrés par les constructeurs automobiles dans leur transition vers des véhicules propulsés par des logiciels renforcent la position de BlackBerry estime la Banque Royale. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Lion Électrique, BlackBerry et Cogeco Communications? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

Lion Électrique (LEV, 1,77$ US): les ventes progressent

L’Agence de protection environnementale des États-Unis (EPA) vient d’accorder un contrat de 97 autobus scolaires électriques d’une valeur de 38 M$ à Lion Électrique lors du plus récent appel d’offres de cette agence américaine, ce qui permet de faire progresser ses ventes.

L’appel d’offres du « Programme d’autobus scolaires propres » de l’EPA représentait un montant total de 5 G$, rappelle l’analyste Rupert Merer de la Financière Banque Nationale. Environ 20% du montant est dédié à 67 postulants à travers 37 états américains qui recevront environ 2700 autobus électriques.

Comme ce fut le cas avec la première ronde de l’appel d’offres du programme, en 2022, l’EPA a accordé plus d’argent qu’anticipé, souligne l’analyste.

Comme environ 70% des unités ont été accordées à des districts scolaires, Rupert Merer croit que Lion Électrique pourrait voir son carnet de commandes augmenter encore avec des achats en provenance des districts scolaires.

Lors de la première ronde du programme, Lion s’était vu accorder 207 autobus électriques, mais avait réussi à aller en chercher 85 de plus pour un total de 292 et une valeur totale de 105 M$.

La Financière Banque Nationale prévoit un bon exercice financier 2024 pour Lion Électrique, avec des livraisons de 1350 autobus et 260 camions (en hausse relativement aux 853 autobus et 111 camions de l’exercice précédent), ce qui représenterait une croissance annuelle de 200 M$ pour laquelle l’appel d’offres de l’EPA sera le principal catalyseur.

L’EPA a également indiqué qu’elle acceptait encore des soumissions pour le Programme d’autobus scolaires propres jusqu’à la fin de janvier, et s’attend à attribuer 500 M$ de contrats supplémentaires d’ici avril.

Rupert Merer voit l’obtention du contrat d’appel d’offres par Lion comme étant positive, mais ce succès est déjà largement intégré aux estimations de la Financière Banque Nationale, même s’il concède que l’annonce pourrait tout de même faire bouger le titre.

Lion demeure un leader en matière de coûts dans l’industrie de l’autobus électrique, avec une meilleure situation financière que sa compétition, mais la Financière Banque Nationale aimerait tout de même voir plus de commandes et une progression continue de ses marges au cours des prochains trimestres.

La Financière Banque Nationale maintient sa prévision de performance égale à son secteur d’activités pour le titre de Lion Électrique ainsi que son cours cible de 2,25$ US.

 

À SUIVRE: BlackBerry (BB, 3,45$ US): des retards dans les logiciels pour autos qui pourraient être payants

Sur le même sujet

À surveiller: Boralex, Alphabet et Bombardier

19/04/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Boralex, Alphabet et Bombardier? Voici des recommandations d’analystes.

Nestlé sous pression de ses actionnaires au sujet des aliments sains

18/04/2024 | AFP

Nestlé s’était fixé pour objectif de faire croître la part des aliments les plus nutritifs dans son chiffre d’affaires.

À la une

Comment restructurer les dettes de mon petit café et éviter la faillite?

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Voici cinq options de restructuration de dettes pour aider à naviguer dans ces eaux troubles.

Tu fais toujours tes impôts à la dernière minute?

23/04/2024 | lesaffaires.com

Voici 5 articles pour qu'à la hâte, aucun crédit d'impôt ne t'échappe.

1T: Rogers annonce une chute de 50% de son bénéfice

Mis à jour à 13:45 | La Presse Canadienne

L'entreprise a dû faire face à des coûts plus élevés liés à ses efforts d'acquisition et de restructuration de Shaw.