À surveiller: Lightspeed, Rogers et Apple

Publié le 03/02/2023 à 09:49, mis à jour le 03/02/2023 à 10:29

À surveiller: Lightspeed, Rogers et Apple

Publié le 03/02/2023 à 09:49, mis à jour le 03/02/2023 à 10:29

Par Catherine Charron

Rogers (RCI.B, 64,40 $): la fusion avec Shaw teinte les prévisions

Après avoir consulté les résultats trimestriels «robustes» de Rogers hier, c’est sur sa fusion avec Shaw que les investisseurs porteront dorénavant leur attention, croit Aravinda Galappatthige de Canaccord Genuity.

En effet, à 4166 M$, les revenus qu’elle a générés sont légèrement sous les attentes de l’analyste, qui tablait sur 4188 M$, mais dépassent de peu celles du consensus. Elle doit cette performance à son offre de services, dont les revenus ont crû de 6% au cours du trimestre.

Son bénéfice avant intérêt, impôts et amortissement (BAIIA) ajusté a bondi de 10%, atteignant 1679 M$, en plein ce sur quoi misait Aravinda Galappatthige. C’est surtout sa branche médiatique qui a contribué à cette hausse, estime-t-il, puisqu’elle a eu un trimestre plus difficile un an plus tôt.

L’analyste s’attend à ce que la transaction avec Shaw se conclue le 1er avril 2023. Dès lors, sa dette nette devrait représenter 4,6 x son BAIIA pro forma, mais devrait baisser à 3,7 x d’ici la fin de 2024. D’après lui, cette fusion devrait générer davantage de synergie qu’escomptée, puisque l’organisation a eu plus de temps pour s’y préparer.

Rogers a aussi présenté ses cibles pour le prochain exercice, passant un message «encourageant». Elle table notamment sur un BAIIA en hausse de 5 à 8%, mais l’analyste l’attribue davantage au fait que celui généré en 2022 a été plombé par des pépins de réseaux.

Le premier trimestre de l’année devrait continuer de profiter de l’élan observé au quatrième trimestre de 2022 du côté des abonnés à son service sans-fil, mais devrait grandement ralentir au cours de l’exercice, tout comme pour le reste de l’industrie d’ailleurs, dénote Aravinda Galappatthige.

Plusieurs facteurs devraient contribuer à une baisse de son revenu moyen par client, comme un ralentissement de la hausse des taux d’intérêt, ou encore des frais d’itinérance, une augmentation du nombre de rabais observée dans les derniers temps et la place que Vidéotron pourrait occuper. L’immigration devrait toutefois pallier en partie ces phénomènes.

Annoncées en novembre, les difficultés rencontrées du côté du câble sont le fruit de la panne rencontrée en juillet, et d’une campagne de promotion «agressive» menée par Bell, estime l’analyste. Il y portera une attention toute particulière au cours de la prochaine année, même si la direction s’est voulue rassurante.

Aravinda Galappatthige maintient donc sa recommandation à «achat», mais fait passer son cours cible de 68 $ à 69 $, afin de tenir compte de l’acquisition de Shaw au deuxième trimestre de 2023.

Apple (AAPL, 145,43 $US): de bons résultats malgré la politique «zéro COVID»

 

Sur le même sujet

À surveiller: Coveo, Stella-Jones et Shopify

29/09/2023 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Coveo, Stella-Jones et Shopify? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: Microsoft, Aritzia et Cisco

22/09/2023 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Microsoft, Aritzia et Cisco? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Les ventes d’automobiles ont bondi de 19% en septembre, selon DesRosiers

Il y a 47 minutes | La Presse Canadienne

L’amélioration de la disponibilité des véhicules neufs a eu un impact réel sur le marché.

WestJet suspend ses vols entre Montréal et Toronto pour l’hiver

Il y a 55 minutes | La Presse Canadienne

La liaison sera suspendue pendant six mois, à partir de la fin octobre, pour reprendre à la fin avril.

Fonds verts: des allégations sérieuses, mais pas d’actes criminels, assure Champagne

Dans le rapport, M. Champagne n’a pas vu d’éléments laissant croire qu’il faille transmettre le dossier à la police.