À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Publié le 17/08/2019 à 11:58

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Publié le 17/08/2019 à 11:58

Par lesaffaires.com
La façade d'un dépanneur Couche-Tard.

(Photo: Charles Desgroseilliers)

Que faire avec les titres d'Industries Lassonde, Couche-Tard et Metro? (Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Industries Lassonde (LAS.A, 180,23$) : des perspectives encore mitigées

Le deuxième trimestre du producteur de jus reflète les efforts que le producteur de jus déploie pour combattre le déclin de la demande pour le jus aux États-Unis, une hausse de certains coûts et la concurrence intense.

Frederic Tremblay de Desjardins Marchés des capitaux se montre tout de même satisfait des résultats dans la conjoncture actuelle.

La hausse de 6,4% des revenus (à 419,7M$) provient entièrement de l’achat du producteur américain de jus surgelés Old Orchard Brands en mai 2018.

Les marges avant intérêts et impôts de 12,9% se comparent à celle de 6,6% pour Lassonde parce que Old Orchard bénéficie du récent déclin du coût du concentré d’orange.

Par contre, le volume de ventes et les prix des jus de marque nationale ayant baissé, les revenus ont reculé de 1,1% aux États-Unis, sans l’effet des acquisitions.

La concurrence intense aux États-Unis empêche Lassonde de relever ses prix de vente comme elle le voudrait.

Le Canada a fait beaucoup mieux avec une croissance interne de 2,6% des revenus, précise M. Tremblay.

Le bénéfice d’exploitation (41,7M$) a crû de 4,4% malgré l’effet des tarifs sur les prix du concentré de pomme aux États-Unis, des investissements dans une usine et l’augmentation des coûts de transport et de marketing de nouveaux produits.

Lassonde a peu de contrôle sur la concurrence et certains coûts. M. Tremblay prévoit tout de même que l’entreprise bénéficiera de la contribution d’un nouveau contrat de marque privée, de la stabilisation des frais de transport et du recul des prix du plastique ainsi que de la croissance de ses boissons-santé tels que les smoothies et les eaux vitaminées.

Bien que Beverage Marketing prévoit un recul de 1,3% par année de la demande pour le jus pour les cinq prochaines années aux États-Unis, les ventes de Lassonde devraient croître légèrement en 2019 et 2020, prédit l’analyste.

Au final, M. Tremblay abaisse ses prévisions de bénéfices pour 2019 et 2020 si bien que le nouveau bénéfice de 11,39$ par action attendu en 2020 sera le même qu’en 2017.

Il recommande de conserver le titre et ne touche pas à son cours cible de 195$, qui représente un multiple de 9,5 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2020.

Au printemps 2018, ce multiple avait grimpé à presque 11,5 fois.

 

Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 82,37$) : nouvelles mesures comptables

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Couche-Tard n'est plus la seule à vouloir acheter Caltex

Alimentation Couche-Tard aura un rival dans sa tentative d'acquisition de l'entreprise australienne Caltex.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

15/02/2020 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Avions d'affaires: Bombardier devra convaincre les investisseurs

Bombardier devra prouver aux investisseurs sa capacité de livrer des résultats dans un secteur vulnérable à l'économie.

Montréal renonce aux trottinettes électriques en libre-service

Seulement 20 % des trottinettes auraient été stationnées dans l’un des 410 espaces définis à cette fin.

Couche-Tard n'est plus la seule à vouloir acheter Caltex

Alimentation Couche-Tard aura un rival dans sa tentative d'acquisition de l'entreprise australienne Caltex.