À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Publié le 21/12/2019 à 10:25

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Publié le 21/12/2019 à 10:25

Par lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Corporation Power, SNC-Lavalin et Costco? (Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Corporation Power (POW, 33,44$): la décision d’unir les deux holdings créera de la valeur

Il ne fait aucun doute dans l’esprit de Paul Holden de CIBC Marchés des capitaux que la réorganisation majeure de l’empire des frères Desmarais créera de la valeur pour les actionnaires de Corporation Power et de la Financière Power (PWF, 36,23$).

L’analyste relève donc son cours-cible de 34 à 38$ pour la Financière Power qui détient l’assureur Great-West (GWO, 33,83$) et le fournisseur de fonds Société financière IGM (IGM, 38,55$).

M. Holden hausse aussi son cours cible de 33 à 36$ pour la société de portefeuille qui chapeau l’empire Desmarais, Corporation Power, dans une note préliminaire. Sa recommandation passe de «performance inférieure au marché» à neutre.

Au premier chef, l’union de Corporation Power et de la Financière Power éliminera des coûts administratifs de l’ordre de 50 millions de dollars, en plus d’économiser 15 M$ en frais financiers.

«La réorganisation simplifiera la structure complexe des deux sociétés de portefeuille et devrait aussi améliorer la facilité de négociation du titre de la société restante», croit-il aussi.

Autres gestes pro-actionnaires: la décision d’instaurer un programme de rachat annuel de 10% des actions (ce que la Corporation Power n’a pas fait en dix ans) et celle de majorer le dividende de 10%.

La société a aussi révélé son intention de vendre des placements non stratégiques au fil du temps (Peak Achievement, Lumenpulse et Lion).

La clé de la future valeur de Corporation Power repose entièrement sur le rabais que le marché accordera au titre par rapport à sa valeur d’actif nette, comme c’est le cas pour toute société de portefeuille.

M. Holden utilise un rabais de 18,9% soit la moyenne à laquelle s’échange la Financière Power depuis cinq ans. Il rappelle que l’écart a varié entre 8 et 12% sur de longues périodes dans le passé, ce qui donne un aperçu du potentiel.

Tout dépend des efficacités d’exploitation que Corporation Power captera, de la trajectoire des honoraires de son groupe de gestion de fonds et de la valeur que généreront ses investissements dans d’autres sociétés de services financiers.

Les stratégies de création de valeur des filiales Great-West et IGM entrent aussi en ligne de compte.

La stratégie d’IGM est déjà bien avancée, dit-il, mais il s’attend à ce que Great-West acquiert un administrateur de régimes de retraite aux États-Unis. «La probabilité d’un tel achat est élevée, mais son impact financier serait mineur», prévient M. Holden.

Même si plusieurs aspects de la réorganisation lui plaisent, l’analyste est neutre envers les deux titres, au cours actuel.

SNC-Lavalin (SNC, 30,35 $) : nouvelle année, nouvelle SNC… la suite


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Rendement du capital: une formule magique pour investir?

BLOGUE INVITÉ. Un titre devrait générer le même rendement que le retour sur le capital obtenu par l'entreprise.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

12/10/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.

Plus d'un milliard de marchandises bloquées au Québec

17/02/2020 | François Normand

«Une grosse entreprise manufacturière canadienne devra bientôt ralentir ou fermer des chaînes de production.» - MEQ