À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

Publié le 20/07/2019 à 09:23

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

Publié le 20/07/2019 à 09:23

Par lesaffaires.com

Slack (Work., 31,30 $US) : un gros marché, mais…

Slack a le potentiel de transformer nos habitudes de consommation au bureau, mais ses chances de succès sont déjà reflétées dans le prix du titre, croit Brad, Zelnick, de Credit Suisse, qui entame le suivi du spécialiste de messagerie en temps réel.

Le fait que la main-d’œuvre soit de plus en plus mobile et que l’adoption de l’infonuagique ne cesse de croître amène l’occasion de changer «considérablement» la manière dont on communique au travail en remplaçant progressivement le courriel comme moyen de communication principal, estime l’analyste.

M. Zelnick estime que le marché de Slack est de 39 G$US, ce qui laisse entendre qu’elle n’a atteint que 2% de son marché potentiel. À long terme, la taille du marché pourrait même progresser à 61 G$US, ajoute-t-il. Il note que les utilisateurs de Slack sont généralement satisfaits et qu’ils passent quotidiennement en moyenne 90 minutes sur l’application.

L’analyste admet que les caractéristiques d’une application de messagerie sont facilement imitables. L’avantage concurrentiel de Slack est son intégration avec les autres applications des entreprises. La société cherche à faciliter la collaboration, sans friction avec des applications concurrentes. Elle est déjà intégrée à plus de 1500 autres applications professionnelles.

La taille du réseau est également un atout puisqu’elle permet à des employés de différentes firmes de travailler entre eux. Pour le moment, les canaux de communications entre entreprises sont testés en version bêta, explique M. Zelnick.

Il note que le remboursement du coût d’acquisition d’un consommateur se fait plus rapidement que pour ses comparables, ce qui laisse entendre une utilisation plus efficace des dépenses promotionnelles. L’analyste estime que le remboursement du coût d’acquisition d’un consommateur se fait après 1,7 année, comparativement à 2 ans pour les comparables.

M. Zelnick prévient toutefois que la concurrence de Microsoft Teams représente un risque à ne pas ignorer. Il juge qu’il s’agit d’un concurrent important en raison de sa stratégie de prix et de l’intégration avec Office 365.

L’analyste préfère rester sur les lignes de côté et émet une recommandation «neutre». Il note que la société s’échange à 25,3 fois le ratio valeur d’entreprise/revenu 2020, comparativement à 20,7 fois pour les comparables.

Sa cible de 40$ US a été déterminée selon une approche d’actualisation des flux de trésorerie et représente un ratio valeur d’entreprise/revenu de 29,3 fois.


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

Sur le même sujet

Cogeco Communications est-elle montée trop vite?

Édition du 21 Septembre 2019 | Stéphane Rolland

ANALYSE. Derrière les chiffres, l'analyse que font les investisseurs d'une entreprise ressemble souvent à une ...

À surveiller : Slack, CP et Cogeco

17/07/2019 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Slack, CP et Cogeco? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Les entrepreneurs, ces héros

Édition du 21 Septembre 2019 | Marine Thomas

ÉDITO. It’s lonely at the top. Qu’on le veuille ou non, la dynamique change lorsqu’on grimpe les ...

Pour une intervention sensée en santé mentale

Édition du 21 Septembre 2019 | Simon Lord

DROIT DES AFFAIRES. Une des fortes tendances en matière de relations de travail cette année est celle des cas...

Catherine Dagenais, la première femme à la tête de la SAQ

18/09/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «N’hésitez pas à vous lancer, à dire à vos supérieurs ce que vous voulez apprendre», dit Mme Dagenais.