À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

Publié le 09/02/2019 à 10:14

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

Publié le 09/02/2019 à 10:14

Par François Pouliot
Une usine de Bombardier

Que faire avec les titres de Bombardier, Stingray et Alphabet? (Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.


Bombardier (BBD.B, 2,06$): beaucoup de choses


Desjardins Marché des capitaux réitère une recommandation d'achat.


Benoit Poirier se dit heureux que l'Europe refuse d'approuver la fusion de Siemens et Alstom. Il croit que la fusion aurait placé Bombardier Transport dans une situation désavantageuse étant donné sa plus petite échelle. Le refus des autorités permet à la division d'avoir un meilleur positionnement dans le marché.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


L'analyste note également l'annonce de la vente de 9 CRJ 900 à une filiale de Chorus Aviation, une commande d'environ 437 M$ US sur une base prix de liste.


Il note enfin que Bombardier annonce le lancement d'un nouveau modèle d'avion commercial, le CRJ550, premier appareil 50 sièges à trois classes de l'industrie. United Airlines est la première cliente.


M. Poirier dit comprendre que les investissements nécessaires pour ce nouveau type d'appareil seront minimaux et souligne que la direction parle d'un marché de 700 appareils.


Il estime que l'annonce est positive pour le programme de jets régionaux en ce qu'elle démontre la volonté de la direction de créer de la valeur pour celui-ci, tout en minimisant les investissements en capital futurs.


La cible est maintenue à 5$.



image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Trop de technologie en portefeuille... vraiment?

BLOGUE INVITÉ. Mal catégoriser un titre peut conduire à des erreurs d'opportunités coûteuses.

Nouvelle amende en vue pour Google à Bruxelles

15/03/2019 | AFP

Ce serait sa troisième amende par la Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe.

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.