À surveiller: Lassonde, MTY et Toromont

Publié le 19/02/2019 à 08:23

À surveiller: Lassonde, MTY et Toromont

Publié le 19/02/2019 à 08:23

Par Dominique Beauchamp

Industries Toromont (TIH, 65,15$): l’équipementier affiche ses forces

Le quatrième trimestre du principal concessionnaire d’équipements Caterpillar au monde a épaté la galerie comme le démontre le bond de 10% de son action le 15 février.

Le bénéfice de 1,04$ par action est nettement mieux que celui de 0,88$ qu’avait prévu Maxim Sytchev, de la Financière Banque Nationale.

Un an après l’acquisition de la Québécoise Hewitt pour un milliard de dollars, la marge d’exploitation de cette division semble avoir triplé à 9,6%, estime l’analyste.

Hewitt s’avère un achat opportun puisque la demande de machinerie est particulièrement forte au Québec et en Ontario. Le Québec représente dorénavant 37% des revenus totaux de Toromont.

«L’intégration se déroule très bien et devrait contribuer davantage étant donné l’ajout du service de location d’équipements dans les marchés de Hewitt», note M. Sytchev.

Non seulement Toromont y implante-t-elle ses meilleures pratiques, mais Hewitt réalise déjà des revenus de 300 millions de dollars de plus qu'en 2017, précse-t-il.

La société continue d’ajouter à sa flotte de machinerie et d’embaucher des techniciens. Toromont mise de plus en plus sur l’entretien pour nourrir sa croissance et ses profits.

M. Sytchev signale aussi la hausse de 5% des nouvelles commandes. Les cours de l’or et du minerai de fer, ainsi que les dépenses en infrastructures au Québec et en Ontario sont de bon augure pour la société.

Toromont a une fois de plus démontré sa répartition exemplaire de capital. Elle a rapidement remboursé 273M$ de sa dette, un an après l’achat de Hewitt et a augmenté son dividende de 17%.

Le seul hic: sa riche évaluation de 18 fois le bénéfice prévu en 2019.

«Ce n’est pas trop chèrement payé quand on sait que la société a dégagé un rendement de l’avoir des actionnaires de 22% en 2018», croit M. Sytchev.

À titre comparatif, le S&P/TSX s’échange à un multiple de 14,5 fois les bénéfices alors que le rendement de l’avoir moyen des entreprises de l’indice est de 12,1%, fait-il valoir.

L’analyste augmente son cours-cible de 60 à 70$ et renouvelle sa recommandation d’achat.

 

 

 

 

Sur le même sujet

«Les PME peuvent aussi bénéficier d'avantages concurrentiels» - Joseph Sirdevan, gestionnaire du Fonds Steadyhand Small-Cap Equity depuis 2016

Édition du 28 Octobre 2020 | Dominique Beauchamp

À PORTEFEUILLE OUVERT. LES AFFAIRES - Les petites capitalisations traversent un long désert en Bourse. ...

Bourse: Wall Street digère des résultats

Mis à jour le 27/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Au lendemain d'une forte baisse, Wall Street a fini sans direction claire mardi.

À la une

Appui des actionnaires d'Alstom au rachat de Bombardier Transport

11:02 | AFP

Kim Thomassin de la CDPQ et Serge Godin de CGI deviendront des administrateurs d'Alstom.

À surveiller: Cogeco, Goodfood, Suncor

Que faire avec les titres de Cogeco, Goodfood et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.

Shopify double presque ses revenus au troisième trimestre

Il y a 50 minutes | La Presse Canadienne

Les entreprises qui ont décidé de se concentrer davantage sur leurs efforts en ligne lui ont permis de bondir.