À surveiller: Lassonde, Dorel et GDI

Publié le 14/05/2019 à 08:06

À surveiller: Lassonde, Dorel et GDI

Publié le 14/05/2019 à 08:06

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Lassonde, Dorel et GDI? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Industries Lassonde (LAS.A, 173,44$): Pierre-Paul Lassonde passe le flambeau à sa fille Nathalie

Le premier trimestre est meilleur que prévu, mais Frédéric Tremblay, de Desjardins Marchés des capitaux, reste sur ses gardes.

La hausse de 12,8% des revenus à 403,5 millions de dollars et un bon contrôle des dépenses administratives ont en soulevé le bénéfice d’exploitation de 8,7% à 36,2 M$.

Toutefois, le bénéfice a reculé de 14,5 à 12,5 M$ ou de 2,08 à 1,80$ par action.

Sans l’achat de l’Américaine Old Orchard Brands et l’effet des changes, l’amélioration de 1,4% des ventes est modeste, mais reflète tout de même une légère hausse des prix de vente des jus de marque nationale, note M. Tremblay.

Lassonde tente de refiler une partie de l’augmentation de ses coûts, sans trop nuire au volume de ses ventes.

Au prochain trimestre, le démarrage en mai d’un important nouveau contrat américain de marque privée donnera aussi un coup de pouce aux ventes et aux marges. « Lassonde essaie de remplacer

Bien que le pire des vents contraires semble passé, notamment pour les coûts du plastique, du transport et du concentré de jus d’orange, M. Tremblay reste prudent à cause de la concurrence intense que lui livre Refresco et du coût encore élevé du concentré de pommes.

Seule petite surprise: le chef de la direction Pierre-Paul Lassonde passe le flambeau à sa fille Nathalie, tout en restant président du conseil. Cette succession ordonnée s'est préparée de longue haleine  puisque Mme Lassonde siège au conseil depuis 2005. La gruaduée en finances des HEC était aussi assistante au président du conseil et vice-président efficacité organisationnelle depuis plusieurs années.

«Nous sommes à l’aise avec ce changement et nous prévoyons une transition en douceur puisque Mme Lassonde cumule 15 ans d’expérience dans l’entreprise et aura l’appui de l’équipe de dirigeants en place», évoque M. Tremblay.

Cette nomination marque tout de même une quatrième génération de Lassonde à la tête du producteur des jus Rougemont et Oasis. La famille conserve 55% des actions et 92% des droits de vote.

Il prévoit des revenus stables et une hausse de 10,22$ à 11,78$ du bénéfice de 2019 à 2020.

«(Après une chute de 41% en Bourse), l’évaluation du titre peut être attrayante pour les investisseurs patients, mais nous voyons d’autres occasions plus intéressantes dans l’industrie», écrit M. Tremblay.

L’analyste maintient le cours cible de 195$ établi en février et recommande de conserver le titre.

Industries Dorel (DII.B, 10,99$): un redressement encore possible, mais les risques s’accroissent

Sur le même sujet

À surveiller: Cascades, Dream Industrial et AutoZone

Que faire avec les titres de Cascades, Dream Industrial et AutoZone?

Titres en action: Boeing, Google, Fiat Chrysler...

06:56 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Majorité absolue pour Boris Johnson au Royaume-Uni

Mis à jour à 17:18 | AFP

Le Parti conservateur obtient 368 sièges sur les 650 députés.

Bourse: Wall Street à de nouveaux records, dopée par un tweet

Mis à jour à 17:10 | La Presse Canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les États-Unis seraient «très proches» d'un «grand accord» avec la Chine.

Titres en action: Boeing, Google, Fiat Chrysler...

06:56 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.