À surveiller: Lassonde, Cominar et Canadian Tire

Publié le 10/08/2020 à 08:43

À surveiller: Lassonde, Cominar et Canadian Tire

Publié le 10/08/2020 à 08:43

Par Dominique Beauchamp

Photo: courtoisie

Que faire avec les titres d’Industries Lassonde, Cominar, et Canadian Tire? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Industries Lassonde (LAS.A, 161,97$): les ventes aux épiciers pendant la pandémie soulèvent les marges

La pandémie a profité plus que prévu au producteur de jus, au deuxième trimestre.

Industries Lassonde a bénéficié de la concentration des achats des consommateurs en épicerie où elle réalise 87% de ses ventes.

Ces ventes, sans l’effet des acquisitions, ont crû de 7,5%, plus de deux fois les prévisions de Frédéric Tremblay de la Financière Banque Nationale.

L’analyste attribue une bonne part de cette performance aux ventes de jus de marques privées aux États-Unis.

La hausse de 18,7% des revenus à 498,2 millions de dollars a aussi soulevé les marges parce que les usines produisent à plus fort régime.

Le volume accru et le recul des prix des ingrédients ont fait bondir le bénéfice d’exploitation de 40% à 58,5 M$, nettement plus que les estimations de 48M$ de l’analyste.

Le trimestre a dégagé un bénéfice de 3,75$ par action, soit 66% de plus qu’un an plus tôt.

Le trimestre a aussi produit des flux de trésorerie record de 78,1 M$ si bien que le ratio qui compare la dette au bénéfice d’exploitation s’est aussi amélioré de 2,4 à 1,7 fois, soit le niveau qu’il avait avant l’achat de Sun-Rype en janvier 2020.

«Cet achat est arrivé à point nommé, car il a fourni une capacité de production additionnelle lors d’une pointe de la demande», indique Frédéric Tremblay.

La société s’attend à ce que les ventes restent fermes d’ici le reste de l’année. Les prix pour les concentrés de jus et le plastique pour l’emballage sont aussi stables à court terme.

Même s’il se dit impressionné par les résultats et aussi encouragé par les perspectives pour le deuxième semestre, l’analyste ne touche pas à son cours cible de 190$. Il renouvelle sa recommandation d’achat.

Frédéric Tremblay augmente de 10,91 à 13,47$ le bénéfice qu’il prévoit en 2020, mais relève de seulement 2% ses prévisions pour 2021 (à 11,78$ par action), car «il s’attend à un retour à la normale» des habitudes d’achat.

Cominar (CUF.UN, 7,00$): distribution coupée de moitié et dévaluation de 330 M$

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

21/01/2022 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: toutes les occasions ne sont pas des achats

21/01/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Une de mes grandes passions est de ratisser les marchés boursiers afin d’y trouver des occasions d'achat.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.