À surveiller: Lassonde, Cominar et Canadian Tire

Publié le 10/08/2020 à 08:43

À surveiller: Lassonde, Cominar et Canadian Tire

Publié le 10/08/2020 à 08:43

Par Dominique Beauchamp

Photo: courtoisie

Que faire avec les titres d’Industries Lassonde, Cominar, et Canadian Tire? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Industries Lassonde (LAS.A, 161,97$): les ventes aux épiciers pendant la pandémie soulèvent les marges

La pandémie a profité plus que prévu au producteur de jus, au deuxième trimestre.

Industries Lassonde a bénéficié de la concentration des achats des consommateurs en épicerie où elle réalise 87% de ses ventes.

Ces ventes, sans l’effet des acquisitions, ont crû de 7,5%, plus de deux fois les prévisions de Frédéric Tremblay de la Financière Banque Nationale.

L’analyste attribue une bonne part de cette performance aux ventes de jus de marques privées aux États-Unis.

La hausse de 18,7% des revenus à 498,2 millions de dollars a aussi soulevé les marges parce que les usines produisent à plus fort régime.

Le volume accru et le recul des prix des ingrédients ont fait bondir le bénéfice d’exploitation de 40% à 58,5 M$, nettement plus que les estimations de 48M$ de l’analyste.

Le trimestre a dégagé un bénéfice de 3,75$ par action, soit 66% de plus qu’un an plus tôt.

Le trimestre a aussi produit des flux de trésorerie record de 78,1 M$ si bien que le ratio qui compare la dette au bénéfice d’exploitation s’est aussi amélioré de 2,4 à 1,7 fois, soit le niveau qu’il avait avant l’achat de Sun-Rype en janvier 2020.

«Cet achat est arrivé à point nommé, car il a fourni une capacité de production additionnelle lors d’une pointe de la demande», indique Frédéric Tremblay.

La société s’attend à ce que les ventes restent fermes d’ici le reste de l’année. Les prix pour les concentrés de jus et le plastique pour l’emballage sont aussi stables à court terme.

Même s’il se dit impressionné par les résultats et aussi encouragé par les perspectives pour le deuxième semestre, l’analyste ne touche pas à son cours cible de 190$. Il renouvelle sa recommandation d’achat.

Frédéric Tremblay augmente de 10,91 à 13,47$ le bénéfice qu’il prévoit en 2020, mais relève de seulement 2% ses prévisions pour 2021 (à 11,78$ par action), car «il s’attend à un retour à la normale» des habitudes d’achat.

Cominar (CUF.UN, 7,00$): distribution coupée de moitié et dévaluation de 330 M$

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

Sur le même sujet

À surveiller: Couche-Tard, BRP et Dye & Durham

Que faire avec les titres de Couche-Tard, BRP, et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

Une entrée en bourse plus ambitieuse que prévu pour l'Amazon russe

24/11/2020 | AFP

L’introduction de Ozon sur le NASDAQ à New York est prévue plus tard dans la journée, à 10h30.

À la une

Banques: un dernier mauvais trimestre à tolérer avant la reprise?

BLOGUE. Le pic des réserves pour mauvaises créances est passé, mais des charges de restructuration sont fort probables.

Le Vendredi fou prend une autre dimension en temps de pandémie

Cette année, le débat entourant de Vendredi fou est devenu un genre de combat «vertueux contre pécheurs».

Soldes de l'Après-Noël: Legault songe à limiter le nombre de clients dans les magasins

Des policiers pourraient être appelés en renfort pour s’assurer que les consignes seront suivies.