À surveiller: H2O Innovation, SNC-Lavalin et Rogers Communications

Publié le 29/09/2021 à 09:45

À surveiller: H2O Innovation, SNC-Lavalin et Rogers Communications

Publié le 29/09/2021 à 09:45

Par Jean Gagnon
Le siège social de SNC-Lavalin à Montréal.

Le plan stratégique de croissance de SNC-Lavalin pour les trois prochaines années a été reçu plutôt froidement sur les marchés. (Photo: LesAffaires.com)

Que faire avec les titres de H2O Innovation, SNC-Lavalin et Rogers Communications? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

H2O Innovation (HEO, 2,71$): l’analyste de Desjardins demeure constructif sur les occasions de croissance

Les résultats du 4e trimestre de l’année financière 2021 de H2O ont été relativement conformes aux attentes, et compte tenu que l’entreprise jouit d’une excellente situation financière, Frederic Tremblay, analyste chez Desjardins, demeure positif quant aux bonnes occasions de croissance qui se présenteront.

Les revenues de H20 au 4e trimestre ont été de 35,2 millions de dollars canadiens, alors que l’analyste de Desjardins prévoyait 35,5 millions. Le consensus des analystes se voulait plus optimiste à 37,4 millions.

L’écart provient principalement de variations de taux de change qui ont eu un effet négatif, et de délais de livraison qui ont retardé l’inscription de revenus durant le trimestre. N’eût été l’impact négatif des taux de change, les revenus auraient été à la hausse de 5,8% comparativement à l’année précédente.

Les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement ajustés (BAIIA) ont totalisé 3,1 millions, alors que l’analyste de Desjardins prévoyait 3,3 millions et que le consensus des analystes tablait sur 3,8 millions. La marge bénéficiaire de 8,8% est bien en deçà de celle de 13,4% réalisée l’an dernier, mais cela s’explique par une contribution moins importante des produits spéciaux pour lesquels la marge bénéficiaire est supérieure.

Néanmoins, la marge du BAIIA pour l’ensemble de l’année est passée de 9,4% à 10,1%, note l’analyste.

Les arriérés de paiements du segment traitement des eaux ont augmenté de 5% à 32,5 millions comparativement à l’année précédente, ce qui constitue une excellente réussite, selon l’analyste.

Pour le segment opération et maintenance, les arriérés de 69,8 millions, en baisse de 23% sur l’année précédente reflètent le fait que certains contrats approchent leur date de renouvellement, explique l’analyste. La direction signale que l’historique du renouvellement de ses contrats est de 93%.

L’analyste de Desjardins recommande l’achat du titre et son cours cible est de 3,50 $

 

Pour consulter le titre de SNC-Lavalin, cliquez sur suivant.

Sur le même sujet

Rogers rejette les critiques de ses concurrents au sujet de l'accord avec Shaw

Rogers exercerait trop d’influence sur le marché en contrôlant environ 47% de la base d’abonnés de langue anglaise.

Titres en action: CP, DFDS, Google, Apple

Mis à jour le 26/11/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Hydro-Québec préfère encore snober l’industrie du bitcoin

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Ces trois dernières années, Hydro-Québec s'est rendue indésirable pour l'écosystème du bitcoin.

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

La Banque du Canada doit faire plus pour aider les peuples autochtones, dit Macklem

Il y a 5 minutes | La Presse Canadienne

La Banque du Canada a pour mandat de promouvoir le bien-être économique et financier de tous au Canada,