À surveiller: Groupe TMX, Canadian Natural Resources et TransAlta

Publié le 06/03/2020 à 09:02

À surveiller: Groupe TMX, Canadian Natural Resources et TransAlta

Publié le 06/03/2020 à 09:02

Par Jean Gagnon
Un courtier sur le plancher de la Bourse de Toronto.

(Photo: Getty images)

Que faire avec les titres de Groupe TMX, Canadian Natural Resources et TransAlta ? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

 

Groupe TMX (X, 118,51$): un titre qui va continuer de surperformer, selon l’analyste de la BMO

À la suite de sa performance boursière de la dernière année, et compte tenu de la récente volatilité des marchés boursiers qui a été marquée entre autres par une fermeture hâtive de la séance de négociations le 27 février à cause d’un bris technique, Nik Priebe, analyste chez BMO Marchés des capitaux, a cru bon de revoir sa thèse quant à un investissement dans les actions de l’opérateur boursier Groupe TMX, de Toronto.

Après étude, sa conclusion demeure la même, soit que le titre devrait «surperformer», et il maintient son cours cible sur un an à 140$. Selon l'analyste, Groupe TMX offre un modèle d’affaires attrayant. Et il se dit encouragé par les efforts de réduction de coûts et des initiatives de croissance à long terme mises de l’avant.

Malgré que le rendement du titre ait surpassé celui de l’indice composé S&P/TSX de quelque 40% en 2019, le titre se négocie toujours à un escompte de 25% comparativement à ses concurrents mondiaux sur la base du ratio cours/bénéfices, de même que sur celui de valeur de l’entreprise (EV)/bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA), estime l’analyste.

Celui-ci a comparé Groupe TMX avec ses pairs autant quant à la croissance des revenus, qu’à celles du BAIIA, des bénéfices par action, des marges du BAIIA, du rendement du dividende et de celui des flux de trésorerie libres. Dans chacun des cas, les données de l'entreprise sont égales ou supérieures à celles du groupe.

Plusieurs diront que cet escompte a toujours existé pour différentes raisons. Mais l’analyste de la BMO croit que les facteurs de risque spécifiques à l’entreprise, qui lui ont valu cet escompte, ont diminué avec le temps. Il pense entre autres aux inquiétudes quant à la concurrence, le levier, la part de marché et de la liquidité de ses opérations de négociation.

De plus, l’analyste ne croit pas que les objectifs de croissance de Groupe TMX ne soient affectés de façon significative par la récente volatilité des marchés et par l’arrêt des transactions le temps de quelques heures le 27 février.

 

Canadian Natural Resources (CNQ, 33,58$): elle hausse son dividende de 13%

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Titres en action: Great-West, Canadian Natural, SNC-Lavalin, BCE...

Mis à jour le 07/05/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Manuvie, Canadian Natural Resources et Québecor

08/11/2019 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Manuvie, Canadian Natural Resources et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes

À la une

Marques empathiques ou rebelles avec une cause?

BLOGUE INVITÉ. Votre positionnement peut faire toute la différence pour votre entreprise.

Appui des actionnaires d'Alstom au rachat de Bombardier Transport

11:02 | AFP

Kim Thomassin de la CDPQ et Serge Godin de CGI deviendront des administrateurs d'Alstom.

À surveiller: Cogeco, Goodfood, Suncor

Que faire avec les titres de Cogeco, Goodfood et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.