À surveiller: Goodfood, WSP Global et Weston

Publié le 27/02/2020 à 07:52

À surveiller: Goodfood, WSP Global et Weston

Publié le 27/02/2020 à 07:52

Par Dominique Beauchamp

George Weston (WN, 109,56$): en voie d’accumuler un trésor de guerre de 2 milliards de dollars

La société de portefeuille de la famille éponyme avait de bonnes nouvelles pour ses actionnaires impatients de voir le groupe rehausser sa valeur en Bourse.

Premièrement, sa boulangerie Weston Foods a dévoilé un meilleur trimestre que prévu et prévoit aussi une amélioration des revenus et du bénéfice d’exploitation en 2020.

Weston Foods représente seulement 4% du bénéfice d’exploitation de Weston, mais cet aperçu suggère que le plan de transformation en chantier depuis de trois ans commence enfin à rapporter, note Irène Nattel, de RBC Marchés des capitaux.

Plus importante encore est la stratégie de Weston de se constituer un trésor de guerre de 2 milliards de dollars d’ici deux à trois ans que la société compte ensuite redéployer.

Les liquidités s’accumuleront à mesure que Weston revendra graduellement à Loblaw (L, 69,68$) une partie des actions qu’elle détient dans l’épicier, en participant au programme de rachat de Loblaw, à raison d’environ 400 M$ par année.

Weston s’est engagé à conserver 52% de l’épicier qui lui procure les deux tiers de sa valeur.

L’analyste prévient que la nouvelle stratégie s’étalera sur plusieurs années et dépend à la fois des progrès plus tangibles de la transformation de Weston Foods et de ce compte faire Weston de son surplus de capitaux.

Le potentiel pour le titre de Weston est double: la relance de Weston Foods devrait donner plus de valeur à cette filiale à l’intérieur de Weston d’ici 2022 tandis que le déploiement des 2 G$ devrait apporter une nouvelle source de croissance à la société de portefeuille.

Bien que Weston fluctue surtout en fonction de la performance de Loblaw, son cours est inférieur de 17 % à la valeur de ses filiales. Avant que Weston rachète le fonds immobilier Propriétés de Choix (CHP.UN, 14,63$), ce rabais était plutôt de 6 %, donne en exemple Mme Nattel.

L’analyste ne touche pas à son cours cible de 129$ et recommande toujours l’achat du titre.

Weston pourrait réinvestir dans l’alimentation, la boulangerie ou le fonds immobilier ou retourner le capital aux actionnaires si les investissements qu’elle envisage ne lui procurent pas le rendement désiré.

 

 

À la une

À surveiller: Rogers Sugar, Banque TD et Bombardier

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Rogers Sugar, Banque TD et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Propulser sa productivité: le succès passe par l'accompagnement

09:00 | Mia Homsy

EXPERTE. La pire chose à faire est de mettre ses projets et ses ambitions en suspens.

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, l'inflation en ligne de mire

Mis à jour il y a 26 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.