À surveiller: Goodfood, WSP Global et Weston

Publié le 27/02/2020 à 07:52

À surveiller: Goodfood, WSP Global et Weston

Publié le 27/02/2020 à 07:52

Par Dominique Beauchamp

WSP Global (WSP, 89,83$): un 4e trimestre et un aperçu solides pour l’ingénieur-conseil

Benoît Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, se dit satisfait sur toute la ligne des résultats du quatrième trimestre et de l’aperçu pour 2020, dans une note préliminaire.

En particulier, l’analyste signale la hausse des marges, l’amélioration du bilan et la croissance organique.

Les revenus nets de 1,76 milliard de dollars sont conformes aux consensus et légèrement inférieurs au consensus de 1,78 G$.

Le bénéfice d’exploitation ajusté (selon les nouvelles normes comptables IFRS 16) de 266 millions de dollars a aussi légèrement dépassé ses prévisions de 252 M$ et le consensus de 258 M$. Il s’agit d’une hausse de 57%.

La marge d’exploitation ajustée de 15,1% est aussi supérieure à ses estimations de 14,5% et au consensus de 14,3%. Cette marge était de 11% un an plus tôt.

Enfin, le bénéfice ajusté par action de 0,96$ par action, qui exclut la dépréciation des immobilisations incorporelles et des charges financières), est aussi meilleur que le consensus de 0,93$.

Le carnet de commandes a aussi augmenté de 3,6% à 8,1 G$ au quatrième trimestre, ce qui correspond à 10,6 mois de revenus. M. Poirier apprécie que la croissance du carnet ait atteint 3,6%, sans l’effet des acquisitions.

WSP se fixe des objectifs prudents pour 2020: des revenus dans une fourchette de 7,1 à 7,4 G$ par rapport au consensus de 7,4 G$.

L’ingénieur-conseil prévoit aussi un bénéfice d’exploitation de 1 à 1,1 G$, par rapport aux attentes de 1,1G$.

Enfin, WSP a aussi amélioré son bilan. La dette est passée de 1,4 à 1,1 fois le bénéfice d’exploitation, du troisième au quatrième trimestre, soit un ratio au bas de la zone de confort de l’acquéreur en série.

À la téléconférence matinale, M. Poirier espère en apprendre davantage au sujet des perspectives de 2020, le climat pour les appels d’offres, l’intégration des récentes acquisitions, ainsi que le pipeline de transactions.

Dans l’intervalle, M. Poirier réitère sa recommandation d’achat et son cours cible de 91$.

En 2019, WSP a terminé la première année de son nouveau plan stratégique de trois ans. En 2021, la firme vise des revenus de 8 à 9 G$, une croissance annuelle de 10%, une marge d’exploitation ajustée de 14 à 15% et 65 000 employés.

Le titre de WSP s’est apprécié de 29% depuis un an, mais a perdu 8,4% par rapport au sommet annuel de 98,12$.

George Weston (WN, 109,56$): en voie d’accumuler un trésor de guerre de 2 milliards de dollars

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour à 18:17 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour à 18:57 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.