À surveiller: Gildan, Kinaxis et OpSens

Publié le 17/07/2020 à 08:48

À surveiller: Gildan, Kinaxis et OpSens

Publié le 17/07/2020 à 08:48

Par Dominique Beauchamp

(Photo: Getty Images)

Que faire avec les titres de Gildan, Kinaxis et Opsens? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Vêtements de sport Gildan (GIL, 22,70$): attrayant de nouveau dans la reprise

Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, devance le dévoilement des résultats financiers le 30 juillet pour faire le point sur le fabricant de t-shirts, de chandails et de chaussettes de Montréal.

De toute évidence, l’analyste se projette en avant pour recommander à nouveau l’achat du titre puisqu’il prévoit une perte de 0,33$US par action au deuxième trimestre à cause d'une chute de 68% des revenus provoquée par l'effet de la pandémie sur les ventes de chandails à imprimer et les commandes des détaillants. Un an plus tôt, Gildan avait dégagé un bénéfice de 0,56$US.

L’analyste redevient plus positif après avoir pris le pouls de l’industrie de gros des t-shirts et des chandails qui semble prendre du mieux.

Les grossistes recommencent prudemment à reconstituer leurs stocks, dit-il, ce qui devrait favoriser Gildan avant même de voir l’industrie du commerce de détail se rétablir. 

De plus, Gildan perce aussi le segment émergent des grossistes qui revendent aux détaillants en ligne. Ce créneau représente seulement environ 10 à 20% des ventes américaines des grossistes pour l’instant, mais «nous suivons cette tendance de près parce que ce marché deviendra une source de croissance pour Gildan», explique Vishal Shreedhar.

Gildan a aussi ajouté les masques faciaux non médicaux et les tenues d’hôpital à ses produits. Ces vêtements de protection ont vite trouvé preneur chez les distributeurs et les clients existants du commerce de détail, estime Vishal Shreedhar. 

«Il est impossible d’en mesurer la taille et la rentabilité pour l’instant, mais les investisseurs n’en tiennent pas compte», croit-il.

Malgré des perspectives plus encourageantes, Vishal Shreedhar reconnaît que Gildan fait face à d’importants défis de rentabilité à court terme.

«Il est possible que notre recommandation d’achat soit trop hâtive, mais les parts de marché dominantes de Gildan dans le segment des chandails à imprimer, sa production à faible coût et un bon rendement du capital en temps normal sont de bonnes fondations pour que le titre s’apprécie (dans un horizon de 12 à 18 mois)», conclut-il.

Au cours actuel, Gildan se négocie à bon prix au moment où que ses bénéfices sont encore affaiblis, ce qui offre «un bon point d’entrée».

L’action s’échange à un multiple de 11 fois les bénéfices «normalisés» par rapport à la moyenne de 17,4 fois depuis cinq ans.

Il relève son cours cible de 23 à 27$, soit un multiple qui passe de 11 à 13 fois les bénéfices prévus à la mi-2022.

Kinaxis (KXS, 189,63$): à quoi s’attendre du chouchou de la chaîne approvisionnement

À la une

Vers la création d'un troisième parti à Washington?

15/01/2021 | François Normand

ANALYSE — L'histoire américaine est parsemée de tiers partis ou de candidats indépendants lors des présidentielles.

Étude WOW 2020: les champions de l'expérience client en temps de pandémie

15/01/2021 | Kévin Deniau

ÉTUDE WOW 2020. Les Aliments M&M et Simons arrivent en tête de liste.

#Onestouvert, un mot-clic au secours des restaurateurs

15/01/2021 | Catherine Charron

L'expression «est venue d’un franchisé à bout de souffle qui voulait juste faire entendre qu’il était ouvert »