À surveiller: Dollarama, Metro et General Motors

Publié le 18/11/2022 à 09:30

À surveiller: Dollarama, Metro et General Motors

Publié le 18/11/2022 à 09:30

Par Catherine Charron

Brian Morrisson s’attend à ce qu’elle dévoile un bénéfice par action ajusté au troisième trimestre de 0,71$. (Photo 123RF)

Que faire avec les titres de Dollarama, Metro et General Motors? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes. 

 

Dollarama (DOL, 76,18$): de maigres ajustements à la suite d’un refinancement

À trois semaines du dévoilement des résultats trimestriels du détaillant Dollarama, Brian Morrison de la Banque TD ajuste légèrement à la baisse son cours cible pour son titre, et ce, bien qu’il garde confiance en sa performance future.

L’entreprise a ajouté près de 700 millions de dollars le 4 octobre dernier à sa dette à long terme. Une première partie devra être remboursée en 2025, puis une autre en 2030. Cette somme lui a notamment servi, rapporte l’analyste, à rembourser une fraction de sa dette qui arrivait à échéance le 10 novembre 2022, et son taux d’intérêt effectif a grimpé de 260 points de base.

Afin de tenir compte des hausses de paiement d’intérêt que ça implique, Brian Morrison a donc révisé ses prévisions à l'égard de la performance de Dollarama, faisant notamment passer son bénéfice par action pour les exercices 2023, 2024 et 2025 de 2,73$, 3,25$ et 3,85$ à 2,71$, 3,16$ et 3,77$ respectivement.

De plus, étant donné que l’on ne comparera plus dorénavant ses résultats avec des trimestres où ses ventes ont été freinées par des restrictions sanitaires, l’analyste croit qu’on devrait observer un ralentissement de la croissance de son bénéfice par action.

Le taux devrait se situer d’après lui dans une fourchette de 15% à 19% pour le troisième trimestre de son exercice 2023. Celui-ci atteignait plutôt 37% au cours de la première moitié de 2023.

C’est pourquoi il s’attend à ce qu’elle dévoile un bénéfice par action ajusté au troisième trimestre de 0,71$, ce qui est similaire au consensus des analystes qui table sur 0,70$. À pareille date, l’an dernier, il atteignait 0,61$.

Dollarama devrait néanmoins voir ses ventes pour des magasins comparables bondir de 5%, alors que les consommateurs sont à la recherche de bien meilleurs marchés. Ceux-ci ne pourront toutefois échapper entièrement aux conséquences de l’inflation, puisqu’elle a introduit au cours du trimestre une nouvelle charte de prix, rappelle l’analyste.

Cependant, selon ses observations, il semble que la bannière ait ralenti son implantation comparativement au printemps dernier. Brian Morrisson est d’avis que Dollarama tente de tirer profit de l’écart qui s’est créé – et qui s’agrandit – entre ses prix et ceux de ses compétiteurs.

L’analyste s’attend aussi à ce que Dollarama accélère le taux de croissance du nombre d’ouvertures de nouvelles adresses de Dollarcity, alors qu’elle développe le marché péruvien. Les bénéfices tirés de cette branche devraient bondir de près de 33% par rapport à l’an dernier.

De plus, avec un nombre plus élevé de magasins, ses ventes devraient grimper de 9% par rapport à la même période l’an dernier.

Ses frais de vente, généraux et administratifs devraient avoir diminué par rapport au troisième trimestre de l'exercice 2022, étant donné que les coûts liés à la COVID-19 sont moins importants.

L’avenir s’annonce prometteur pour le titre, croit l’analyste, qui mise sur «une croissance attrayante et constante de ses bénéfices et de ses fonds propres». C’est pourquoi Dollarama devrait être mieux valorisée que ses pairs, estime-t-il.

Il maintient donc sa recommandation d’achat, mais fait passer son cours cible de 91$ à 89$.

Metro (MRU, 74,22$): un analyste préfère attendre

Sur le même sujet

La taxe de 2% sur les rachats d'actions des sociétés rapporterait 3 G$ en cinq ans

Le gouvernement souhaite inciter les entreprises à plutôt réinvestir leurs bénéfices dans leurs activités.

À surveiller: CGI, Canadien Pacifique et Stingray

Que faire avec les titres CGI, Canadien Pacifique et Stingray? Voici quelques recommandations d’analystes.

OPINION Titres en action: TC Énergie, Canaccord Genuity
Mis à jour le 01/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
À surveiller: Guru, Loblaw et Tesla
Mis à jour le 01/02/2023 | Catherine Charron
À surveiller: Dialogue, Rogers et Microsoft
26/01/2023 | Charles Poulin

À la une

Cinq conseils pour améliorer ses chances de financement

Édition du 18 Janvier 2023 | Karl Rettino-Parazelli

FINANCEMENT. Comment maximiser ses chances d'obtenir un prêt désiré?

Arrêtez de vous sous-évaluer comme entrepreneur!

BLOGUE INVITÉ. Attention, vendre à bas prix comporte des risques et des effets pervers.

La taxe de 2% sur les rachats d'actions des sociétés rapporterait 3 G$ en cinq ans

Le gouvernement souhaite inciter les entreprises à plutôt réinvestir leurs bénéfices dans leurs activités.