À surveiller: Dollarama, Canada Goose et TC Energy

Publié le 01/04/2020 à 08:54

À surveiller: Dollarama, Canada Goose et TC Energy

Publié le 01/04/2020 à 08:54

Par Dominique Beauchamp

Photo : 123rf.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Canada Goose et TC Energy? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Dollarama (DOL, 39,04$): un solide trimestre avant le choc de la COVID-19

Dollarama a dévoilé un solide quatrième trimestre qui a dépassé certaines attentes, mais le confinement imposé par la COVID-19 affaiblit déjà les ventes, note Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux.

L’analyste espère en apprendre plus lors de la téléconférence au sujet du statut des magasins, la tendance des ventes pour les établissements ouverts, l’impact des magasins fermés sur l’exploitation ainsi que les coûts supplémentaires à absorber pour les magasins encore ouverts.

Au quatrième trimestre, le bénéfice s’est accru de 7,5% à 0,57$ par action bien que le trimestre comparable en 2019 comptait trois jours de magasinage de plus.

La croissance des ventes comparables de 3,8% se compare à la hausse prévue de 3 à 3,5% par Mme Nattel, abstraction faite de l’effet du décalage de calendrier sur les ventes saisonnières.

La facture moyenne a crû de 2,4%, malgré le devancement des ventes d’Halloween au troisième trimestre. Le nombre de transactions a baissé de 0,40%, ce qui s'avère nettement mieux que le déclin de 2,3% observé par Walmart Canada, note aussi Mme Nattel.

Le bénéfice d’exploitation de 329 millions de dollars a aussi surpassé le consensus de 323 M$.

Pour l’exercice 2020, la hausse 4,3% des ventes comparables est aussi supérieure à l’aperçu initial de 2,5 à 3,5%. La progression est aussi en haut de la nouvelle fourchette de 4 à 4,5% fournie par Dollarama.

Cette croissance est aussi supérieure à celle de tous les autres détaillants dont l’analyste assure le suivi, dit-elle.

Ces bonnes nouvelles sont assombries par le fait que les ventes ressentent l’effet du confinement après une pointe des achats en février et au début de mars de la part des consommateurs.

Les restrictions diminuent aussi la fréquentation des magasins et les ventes de sa filiale Dollarcity en Amérique latine.

Avant la téléconférence, Mme Nattel conserve sa recommandation d’achat et son cours-cible de 56$.

Canada Goose (GOOS, 28,14$): la marque a encore de la valeur à long terme

Sur le même sujet

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

29/05/2020 | lesaffaires.com

Quels titres boursiers et rapports d'analystes ont retenu l'attention cette semaine?

À la une

Crise des finances publiques? Quelle crise?

30/05/2020 | François Normand

ANALYSE - Quand il y a des crises graves, les gouvernements haussent les impôts. C'est la leçon du 20e siècle.

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.