À surveiller: Dollarama, Bombardier et Enbridge

Publié le 09/09/2021 à 08:58

À surveiller: Dollarama, Bombardier et Enbridge

Publié le 09/09/2021 à 08:58

Par Dominique Beauchamp

Les ventes par magasin comparable ont reculé de 5,1% à cause des restrictions sanitaires en Ontario (Photo: 123rf)

Que faire avec les titres de Dollarama, Bombardier et Enbridge? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Dollarama (DOL, 57,50$): un trimestre mieux que prévu dans les circonstances

Dans une note préliminaire, Irene Nattel de RBC Marchés des capitaux se montre satisfaite des résultats du deuxième trimestre du détaillant étant donné les restrictions sanitaires imposées en Ontario où se situent 40% des magasins.

L’analyste avait prévu un recul de 1,6% des revenus totaux alors qu’ils ont augmenté de 1,6%, à un peu plus d’un milliard de dollars.

Le bénéfice par action de 0,48$, en hausse de 4,3%, a aussi dépassé ses prévisions (de 0,46$), bien que le consensus visait 0,49$ par action.

La marge brute de 43,4% a par contre légèrement raté sa cible parce que Dollarama a vendu moins d’articles saisonniers et de jardinage plus rentables en raison de l’interdiction ontarienne de vendre des articles non essentiels pendant les cinq premières semaines et demie du trimestre.

Le recul des dépenses d’exploitation a en partie compensé ce manque à gagner si bien que la marge d’exploitation de 28,5% a rencontré ses attentes. Les coûts directs liés à la COVID-19 ont en effet chué de 33 à 11M$. L’amélioration de 5,7% du bénéfice d’exploitation est supérieure à la hausse de 2,6% que l'analyste avait prévue.

Irene Nattel signale aussi que les habitudes de consommation reviennent à la normale puisque la facture moyenne a baissé de 8,7% par rapport aux forts achats pandémiques un an plus tôt alors que le nombre de transactions a augmenté de 3,9%. Après la levée des restructions ontariennes, les ventes comparables ont rebondi de 5,1%.

L’analyste aimerait en apprendre plus au sujet des perspectives pour les marges brutes lors du deuxième semestre et en 2023, de la capacité du détaillant à refiler aux clients la hausse des coûts d’approvisionnement et de transport et de l’ajout d’articles plus chers à son assortiment, mais elle risque d’avoir à patienter.

Dollarama se limite à deux prévisions pour 2022, soit l’ouverture de 60 à 70 nouveaux magasins et des dépenses en capital de 160 à 170 M$, en raison de l’incertitude persistante causée par la pandémie.

En attendant la téléconférence, Irene Nattel maintient sa recommandation d’achat et son cours-cible de 68$.

Bombardier (BBD.B, 1,91$): le potentiel du redressement offre un rapport risque-rendement acceptable

Sur le même sujet

À surveiller: Sun Life, Saputo et Bombardier

06/10/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Sun Life, Saputo et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bombardier pourrait avoir besoin de deniers publics pour des projets à long terme

Bombardier n’a pas besoin d’aide de l’État à court terme pour mener à bien ses projets.

À la une

Bourse: Wall Street a terminé sur de nouveaux records

Mis à jour il y a 55 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a pour sa part terminé en hausse.

Les promesses de la «DeFi», entre rêve cryptoanarchiste et révolution fintech

LES CLÉS DE LA CRYPTO. La finance peut-elle se passer des mécanismes traditionnels?

À surveiller: Stantec, Shopify et Precision Drilling

09:17 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stantec, Shopify et Precision Drilling? Voici quelques recommandations d’analystes.