À surveiller: Dialogue, Rogers et Microsoft

Publié le 26/01/2023 à 09:50

À surveiller: Dialogue, Rogers et Microsoft

Publié le 26/01/2023 à 09:50

Par Charles Poulin
Un magasin Rogers

Un autre appel dans le dossier Rogers-Shaw, cette fois devant la Cour suprême, semble peu probable. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres Dialogue, Rogers et Microsoft? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes. 

 

Dialogue Technologies de la santé (CARE, 3,16$): rentabilité à l'horizon

La dernière mise à jour de la direction de Dialogue à propos de son quatrième trimestre est vue de manière positive par iA Marchés des capitaux, qui estime que la profitabilité de l’entreprise se rapproche en raison de nombreuses nouvelles ententes.

La nouvelle prévision des ventes de l’entreprise montréalaise se chiffre désormais à 24,9 M$, soit légèrement au-dessus de ce que iA et le marché ont prévu (24,7 M$). Il en découle une marge brute de 56% qui permet d’avancer un bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement (BAIIA) de -2,4 M$, surpassant ainsi les attentes (-2,8 M$ pour iA, -2,9 M$ pour le marché).

L’analyste Chelsea Stellick indique que l’amélioration des marges est due à un mélange d’augmentation de prix auprès de la clientèle ainsi que de la plus grande flexibilité dans l’offre de services de Dialogue.

Les marges brutes ont sans cesse progressé au fil des trimestres en 2022 et mettent la table pour une forte année 2023, au point où l’entreprise pourrait atteindre la rentabilité d’ici la fin de l’exercice 2023. L’analyste voit les marges brutes se stabiliser entre 50% et 55%, Dialogue ayant l’intention de poursuivre ses hausses de tarifs pour contrecarrer la montée des coûts.

Chelsea Stellick remarque également que Dialogue vient de surpasser les 100 M$ de revenus annuels récurrents au quatrième trimestre, gracieuseté de plus de 200 nouvelles ententes de services qui ont ajouté 11 M$ supplémentaires au montant précédent. Pas moins de 70% des nouveaux clients ont des ententes pour plusieurs services de Dialogue, ce qui devrait favoriser la fidélisation, croit l’analyste.

iA conserve sa recommandation d’achat du titre ainsi que son cours cible de 6$.

 

 

Rogers (RCI.B, 66,49$): plus qu'un seul obstacle à l'acquisition de Shaw

Sur le même sujet

Faut-il acheter présentement l'action de Nvidia?

Mis à jour le 19/04/2024 | Morningstar

Depuis son introduction en bourse en 1999, l’action de Nvidia a explosé de plus de 30 000%.

À surveiller: Boralex, Alphabet et Bombardier

19/04/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Boralex, Alphabet et Bombardier? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?