À surveiller: CP, Element Fleet et Transcontinental

Publié le 25/11/2022 à 10:15

À surveiller: CP, Element Fleet et Transcontinental

Publié le 25/11/2022 à 10:15

Par Catherine Charron

Element Fleet Management, qui compte Amazon parmi ses clients, semble bien positionné pour que sa croissance ne soit pas trop pénalisée par le contexte macroéconomique, croit Geoffrey Kwan de RBC Marchés des capitaux . (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Canadien Pacifique, Element Fleet Management et Transcontinental ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes. 

 

Canadien Pacifique (CP, 107,43$): l’avenir est plus radieux que ce que laisse transparaitre son titre

Les revenus additionnels que procurera la fusion entre Kansas City Southern et Canadien Pacifique, qui s’apprêtent à marier leurs opérations, pourraient être encore plus importants que ce qui est anticipé, croit Kevin Chiang de CIBC Marchés mondiaux.

La société de chemin de fer de Calgary estime qu’elle devrait générer un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) d'un milliard de dollars américains (G$US) au cours des trois prochaines années. De ce nombre, 820 millions (M) $US proviendont des opportunités qu’elle pourra saisir, et 180 M$ US seront des économies qu’elle réalisera et de l’efficacité qu’elle gagnera.

La fusion facilitera notamment le transport du bitume de l’Alberta jusqu’au Golfe du Mexique, raflera des parts du marché de l’exportation de céréales des États-Unis vers le Mexique, ou raccourcira aussi certaines liaisons entre deux destinations.

Pour obtenir un tel BAIIA grâce à ces synergies, cela signifie la nouvelle entité génèrera des revenus supplémentaires de 1,1 G$ US environ au cours des trois prochaines années, selon les calculs de l’analyste.

Or, Canadien Pacifique a l’habitude de faire des promesses plus prudentes, et de largement dépasser les attentes, rappelle-t-il. En effet, souligne Kevin Chiang, malgré la pandémie qui a affecté son volume de livraison en 2020, l’entreprise est parvenue à surpasser les cibles financières qu’elle s’était fixées en 2018.

Et si elle parvient à si bien s’en tirer, c’est grâce à sa capacité à gagner des parts de marché, estime l'analyste.

Bien que Kevin Chiang estime que les revenus additionnels attendus par Canadien Pacifique et Kansas City Southern soient prudents, il admet qu'il est difficile de déterminer jusqu'à quel point ces prévisions le sont étant donné l'incertitude que cause le ralentissement économique.

Néanmoins, il a tenté de comparer les revenus combinés par tonnes-mille commerciales de ce nouveau réseau avec ceux de ses rivales. L’approche est simpliste, convient-il, mais elle s’appuie sur l’idée que plus un réseau est élargi, mieux il peut tirer profit des plus grandes opportunités de créer de la richesse.

Selon ses calculs, la fusion des deux sociétés devrait générer des revenus de près de 15 G$ grâce aux synergies. Sans elles, le revenu des deux sociétés atteindrait 11,4 G$. Le potentiel est donc plus grand que le milliard de dollars annoncé par la société.

L’analyste est d’avis que ce réseau qui relie le Canada au Mexique est prometteur, et qu'il est bien positionné pour mieux performer que les plus grands transporteurs ferroviaires bien au-delà des trois ans que ça va lui prendre pour tirer profit de cette acquisition.

Pour mieux représenter ses nouvelles attentes à l’égard de la performance du titre, l’analyste fait passer son cours cible de 110$ à 120$. Selon lui, l’avenir est bien plus prometteur que ce que reflète actuellement la valeur de son titre.

Element Fleet Management Corp (EFN, 18,93$): un choix sûr en période incertaine

Sur le même sujet

À surveiller: Guru, Loblaw et Tesla

27/01/2023 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Guru, Loblaw et Tesla? Voici quelques recommandations d'analystes.

À surveiller: Dialogue, Rogers et Microsoft

26/01/2023 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Dialogue, Rogers et Microsoft? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Les jeunes originaires du Maroc, d'Algérie et de Tunisie s'unissent

Il y a 42 minutes | Emmanuel Martinez

Trois jeunes chambres de commerce du Maghreb s'unissent pour créer un événement de réseautage à Montréal.

Bourse: la remontée suscite espoir et méfiance

BLOGUE. La résilience économique et l'inflation ravivent les espoirs, mais il est beaucoup trop tôt pour crier victoire.

Rogers\Shaw\Québecor: report de la date limite de la fusion

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

L’entente nécessite toujours l’approbation du ministre fédéral de l’Industrie.