À surveiller: Couche-Tard, Mastercard et Uber

Publié le 09/06/2020 à 08:46

À surveiller: Couche-Tard, Mastercard et Uber

Publié le 09/06/2020 à 08:46

Par Stéphane Rolland
Un dépanneur Couche-Tard au centre-ville de Montréal.

(Photo: Charles Desgroseilliers)

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Mastercard et Uber? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 41,54$) : un comparable

Les résultats de la chaîne de dépanneurs Casey’s (CASY) confortent Chris Li, de Desjardins Marché des capitaux, dans ses prévisions pour Alimentation Couche-Tard.

Casey’s a dévoilé un bénéfice par action de 1,67 $US tandis que le consensus s’attendait à 1,83 $US. Malgré la déception, Chris Li pense que les résultats vont dans le sens de ses prévisions pour Couche-Tard. Le détaillant lavallois doit dévoiler ses résultats du quatrième trimestre (terminé le 26 avril) le 29 juin prochain.

Il note que les volumes de carburant dans les magasins comparables ont décliné de 14,7% chez Casey’s. C’est mieux que la prévision de l’analyste d’une baisse de 22% chez Couche-Tard.

En ce qui concerne les ventes de marchandises, celles-ci ont décliné de 5,3%. La répartition des produits vendus est toutefois différente chez Couche-Tard. En appliquant le même poids par catégorie aux items que vend Couche-Tard la baisse aurait été de 3%, toute chose étant égale par ailleurs, estime l’analyste. Il voit donc une possibilité que sa prévision d’une baisse de 5% des ventes de marchandises soit trop prudente.

Dans l’ensemble, Chris Li suppose que la situation se stabilise pour Couche-Tard l’an prochain. Il prévoit donc que les bénéfices reviennent près de leur seuil de l’an dernier et que le multiple de l’action retrouve sa moyenne historique de 18-19 fois le ratio cours/bénéfice, ce qui l’amène à une cible de 47$.

Desjardins Marché des capitaux maintient sa recommandation «surperformance».

 

Mastercard (MA, 310,41 $US) : vers une stabilisation

Sur le même sujet

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Bourse: New York termine en ordre dispersé

Mis à jour le 17/06/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le Nasdaq avançait pendant que les autres grands indices bougeaient peu.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.