À surveiller: Couche-Tard, Enghouse et Apple

Publié le 10/03/2020 à 07:42

À surveiller: Couche-Tard, Enghouse et Apple

Publié le 10/03/2020 à 07:42

Par Dominique Beauchamp

(Photo: archives)

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Enghouse et Apple? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Couche-Tard (ATD.A, 39,69$): la chute du pétrole est généralement favorable aux marges

En pleine cassure boursière et du pétrole, Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, a voulu rassurer les investisseurs.

Les marges de l’essence à la pompe de Couche-Tard aux États-Unis bénéficient habituellement lorsque le cours du pétrole brut diminue.

L’impact provient de la variation du cours du pétrole brut plutôt que de son prix.

Chaque cent de plus à cette marge ajoute 0,08$US au bénéfice par action toute chose étant égale.

Les frais sur les paiements électroniques diminuent aussi en fonction du cours du pétrole et du prix de l’essence, dit-il. Si le cours pétrole baissait de 20$US le baril de façon durable, le bénéfice de Couche-Tard en bénéficierait de 0,05$US par action par année, estime-t-il.

Le recul du huard par rapport au dollar américain est aussi bénéfique à Couche-Tard qui réalise 60 à 70% de ses profits aux États-Unis, rapporte ses résultats en dollars américains, mais se négocie en dollars canadiens à la Bourse de Toronto.

Enfin dit-il, la chute du prix de l’essence à la pompe incite généralement les visiteurs à dépenser un peu plus en magasin. Les dépanneurs procurent à Couche-Tard 60% de sa rentabilité.

En revanche, la propagation du coronavirus pourrait garder les consommateurs à la maison.

Pour mettre les choses en perspectives, l’analyste prévoit un bénéfice de 1,71$ US pour 2020.

M. Shreedhar profite de l’occasion pour réitérer sa recommandation d’achat et son cours cible de 47$.

L’action de Couche-Tard a perdu 5,3% le 9 mars, la moitié moins que la chute de 10,3% du S&P/TSX.

 

Enghouse (ENGH, 48,19$): la volatilité créera des occasions d’achat pour ce fournisseur de logiciels

Sur le même sujet

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Bourse: l'indice FANG+ se rapproche déjà de son sommet historique

22/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. L'indice FANG+ de la Bourse de New York est en hausse de 24% depuis le début de l'année. Qui dit mieux?

À la une

Crise des finances publiques? Quelle crise?

30/05/2020 | François Normand

ANALYSE - Quand il y a des crises graves, les gouvernements haussent les impôts. C'est la leçon du 20e siècle.

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.