À surveiller: Couche-Tard, BRP et Dye & Durham

Publié le 26/11/2020 à 08:47

À surveiller: Couche-Tard, BRP et Dye & Durham

Publié le 26/11/2020 à 08:47

Par Dominique Beauchamp

(Photo: Alexander Maasch pour Unsplash)

Que faire avec les titres de Couche-Tard, BRP, et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 42,97$): encore une exécution exceptionnelle

Irene Nattel de RBC Marchés des capitaux se montre épatée par la performance opérationnelle et financière «exceptionnelle» de l’exploitant des dépanneurs, au deuxième trimestre.

La hausse de 32% du bénéfice à 0,66 $US par action a surpassé les attentes, malgré les perturbations causées par la pandémie.

Le contrôle des coûts a encore une fois fait la différence pour contrer la chute des volumes d’essence et la moins grande fréquentation des dépanneurs, dit l’analyste.

«Ces bons résultats réaffirment notre point de vue que Couche-Tard est un placement charnière à détenir», dit-elle. Le titre fait aussi partie de la liste des 30 meilleures idées mondiales de RBC.

Le marchand a une foule d’initiatives en marche pour améliorer sa performance et ses marges, incluant l’ajout de 3000 dépanneurs au programme d’aliments Fresh Food Fast d’ici 2022 et la conversion d’encore 500 magasins à l’enseigne Circle K en 2021, avec tous les avantages des programmes de loyauté que cette marque procure aux ventes et aux marges.

Irene Nattel évalue que chaque hausse de 100 points de pourcentage de la croissance des ventes comparables ou chaque cent de plus à la marge globale sur l’essence à la pompe ajoute 2 $ au cours-cible.

En attendant la prochaine grosse prise, Couche-Tard augmente son dividende de 25% et renouvelle le rachat de 4% de ses actions.

Étant donné la force du bilan - dont la dette équivaut à seulement 1,1 fois le bénéfice d’exploitation - comment la société redéploie les flux de trésorerie libres de 2 milliards de dollars américains par année influencera le plus les rendements financiers à venir.

En l'absence d'acquisition, le modèle financier d'Irene Nattel présume le le rachat annuel de 2 milliards de dollars américains ajoutera 0,08 $US par ation au bénéfice de de 2023. Si Couche-Tard investit son capital autrement, les rendements seraient supérieurs à ses estimations actuelles. 

Irene Nattel réitère sa recommandation d’achat et son cours cible de 55$, soit un gain potentiel de 28%.

BRP (DOO, 70,24$): les perspectives convainquent RBC que la croissance est durable

Sur le même sujet

Bourse: que révèle l'humeur printanière des pros ?

BLOGUE. Les pros sont toujours aussi optimistes pour l'économie et les profits, mais certains paris s'essoufflent.

La hausse boursière bientôt mise à l’épreuve?

Édition du 14 Avril 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. En plus des multiples d’évaluation élevés, de la remontée de ...

OPINION Bourse: Wall Street termine sans direction claire
Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Titres en action: Québecor, JPMorgan Chase, Cogeco, EasyJet, Tesco, Toshiba
Mis à jour à 10:36 | AFP et La Presse Canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi
07:18 | LesAffaires.com et AFP

À la une

Bourse: que révèle l'humeur printanière des pros ?

BLOGUE. Les pros sont toujours aussi optimistes pour l'économie et les profits, mais certains paris s'essoufflent.

Bourse: Wall Street termine sans direction claire

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Elle a été lésée par la mauvaise séance des valeurs technologiques.

Titres en action: Québecor, JPMorgan Chase, Cogeco, EasyJet, Tesco, Toshiba

Mis à jour à 10:36 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.