À surveiller: Couche-Tard, BlackBerry et Dollarama

Publié le 22/12/2023 à 09:38

À surveiller: Couche-Tard, BlackBerry et Dollarama

Publié le 22/12/2023 à 09:38

Par Charles Poulin

La direction de BlackBerry a réduit ses prévisions pour le quatrième trimestre. Les revenus passent désormais dans la fourchette entre 150 M$ et 159 M$. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Couche-Tard, BlackBerry et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

Alimentation Couche-Tard (ATD, 76,04$): à l'épreuve des intempéries

Alimentation Couche-Tard demeure le meilleur titre « à l’épreuve des intempéries » selon la Banque Scotia, qui rappelle tout de même que malgré sa nature défensive, il n’est pas à l’abri du ralentissement des achats des consommateurs.

L’analyste George Doumet indique apercevoir des contributions et de la traction en provenance de plusieurs secteurs d’activités, notamment du côté de l’avantage des marges sur l’essence qui augmente, de la finalisation prochaine de l’acquisition de TotalEnergy ainsi que des économies de coûts grâce à « Prêts à servir », un des éléments de son nouveau plan stratégique « 10 pour Gagner ».

Une focalisation plus forte sur certains items, tel le programme Fresh Food Fast, les breuvages, les programmes de loyauté et le carburant pour les entreprises aux États-Unis sont encore à leurs balbutiements en matière de croissance et d’améliorations, ajoute l’analyste.

Il prévient toutefois que si Couche-Tard est un titre relativement défensif, l’entreprise n’est pas immunisée contre un serrage de ceinture de la part des consommateurs.

Une rencontre entre la Banque Scotia et le directeur financier de Couche-tard, Felipe Da Silva, a permis de réitérer les stratégies qu’entend prendre l’entreprise pour naviguer l’environnement macroéconomique difficile (notamment une marge de l’essence forte, mais volatile, des consommateurs plus économes, un environnement fusion et acquisition amélioré et l’inflation continue), et George Doumet estime qu’un atterrissage en douceur de l’économie pourrait emmener un vent de dos additionnel au chapitre du rattrapage des volumes de vente, particulièrement dans l’arrière-boutique.

La Banque Scotia maintient sa prévision de surperformance du titre de Couche-Tard ainsi que son cours cible de 85$.

 

À SUIVRE: BlackBerry (BB, 4,10$ US): perspectives à la baisse, cours cible aussi

Sur le même sujet

À surveiller: Bombardier, Cascades et Apple

Que faire avec les titres Bombardier, Cascades et Apple? Voici des recommandations d’analystes.

Un investisseur demande à Gildan de tenir l'assemblée générale annuelle sans délai

Il ne fait pas confiance au conseil d'administration actuel de l'entreprise pour superviser un processus de vente.

À la une

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour à 19:27 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 avril

Mis à jour à 19:29 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.