À surveiller: Canadien National, Hardwoods et Tesla

Publié le 27/04/2021 à 09:18

À surveiller: Canadien National, Hardwoods et Tesla

Publié le 27/04/2021 à 09:18

Par Dominique Beauchamp

(Photo: La Presse Canadienne)

Que faire avec les titres de Canadien National, Hardwoods et Tesla? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Canadien National (CNR, 136,43$): un bon aperçu en attendant la réponse de Kansas Southern à sa contre-offre

Le Canadien National a servi un premier trimestre mitigé bien que le chemin de fer ait relevé ses orientations pour 2021 au niveau du consensus.

Le bénéfice trimestriel de 1,22$ par action est inchangé par rapport à l’année dernière. Konark Gupta, de Banque Scotia avait prévu 1,28$ par action.

En revanche, sans le décalage entre la hausse du prix du carburant et les tarifs ainsi que l’effet des changes, le croissance du bénéfice aurait été de 11%, une performance notable étant donné la vague de froid intense connue au premier trimestre, dit-il.

Les revenus ont aussi été de 1% inférieurs aux prévisions de l’analyste, tout comme les revenus-tonnes commerciales (TMC) et le ratio d’efficacité.

En revanche, les prix comparables ont augmenté de 4,2% pour la première fois depuis longtemps, note Konark Gupta.

Le transport prévoit remettre en service 75 locomotives de plus au cours de 12 à 24 prochains mois pour répondre à la demande.

D'ailleurs, le CN prévoit désormais une progression de plus de 10% de son bénéfice en 2021, ce qui incite l’analyste à faire passer ses prévisions de 13 à 15%.

Beaucoup plus important pour le milieu financier néanmoins est la surenchère pour Kansas City Southern (KSU, 300,90$ US) entre le CN et sa grande rivale Canadien Pacifique (CP, 460$).

À ce chapitre, le CN se montre confiante que son offre l’emportera sur celle du CP étant donné la structure similaire des deux propositions et la supériorité financière de la sienne (33,7 G$ US ou 325$US par action au lieu de 30 G$ US et 275$US par action).

La mise en place d’une fiducie de vote par les deux prétendants permettrait en effet aux actionnaires de Kansas City Southern de recevoir un paiement de contrepartie complet, sans avoir à attendre l’approbation finale du Surface Transportation Board (STB).

Plus de 500 parties prenantes, dont la moitié sont des expéditeurs, se sont prononcées en faveur de la fusion affirme le CN, qui veut créer le seul réseau ferroviaire qui relie et traverse le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Maintenant que le conseil de Kansas City Southern a accepté de tenir des pourparlers officiels pour respecter ses obligations fiduciaires, «le CN prévoit en arriver à un accord de fusion d’ici 30 à 40 jours après avoir complété sa vérification diligente au cours des prochaines semaines», indique l’analyste.

Le vote des actionnaires de Kansas City Southern devrait se tenir en juin. Le CN déposerait ensuite une demande officielle de fusion auprès du régulateur en août. Le paiement aux actionnaires se ferait alors au deuxième semestre de 2021 et la transaction devrait se conclure au deuxième semestre de 2022.

Étant donné les incertitudes qui planent, Konark Gupta ne recommande pas l’achat du CN, bien qu’il relève ses prévisions de bénéfices légèrement pour 2021, 2022 et 2023, sans tenir compte de l’achat potentiel de Kansas City Southern.

«La phase la plus risquée du regroupement commencerait après la création de la fiducie de vote au deuxième semestre de 2021. Il faudrait ensuite attendre jusqu’à la fin de 2022, après l’approbation réglementaire, pour voir le titre du CN intégrer les bienfaits de la fusion», entrevoit l’analyste.

Hardwoods (HDI, 33,91$): les marges du grossiste en bois devraient bénéficier de la montée des prix

À la une

C'est votre plus grand risque d'affaires, mais vous refusez de le voir (2)

09:00 |

ANALYSE. Un nombre grandissant d'investisseurs et d'entreprises disent que le risque climatique doit être LA priorité.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

09/09/2021 | Les Affaires

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

L'inspection et une garantie légale de qualité bientôt obligatoires?

17/09/2021 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Il ne sera plus possible de s’improviser inspecteur sans posséder la formation adéquate.