À surveiller: Canadian Tire, Bombardier et Morneau Shepell

Publié le 08/05/2020 à 08:22

À surveiller: Canadian Tire, Bombardier et Morneau Shepell

Publié le 08/05/2020 à 08:22

Par Stéphane Rolland
Un appareil Global 6500 de Bombardier

Un appareil Global 6500 de Bombardier (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Bombardier et Morneau Shepell? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Canadian Tire (CTC.A, 92,69$) : sous-évalué

La correction a été trop brusque pour l’action du détaillant, croit Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux. Le titre est évalué comme si le bénéfice reviendrait au seuil de 2017, avant l’acquisition d’Helly Hansen et Park City, estime-t-elle.

L’analyste voit dans les résultats du premier trimestre des éléments confirmant sa thèse optimiste. Elle note que les résultats du premier trimestre ont été «solides», que l’impact de la COVID-19 en avril a été moins grand que prévu et que la demande pour les items saisonniers s’accélère.

RBC Marchés des capitaux est toutefois plus optimiste que le consensus avec une prévision d’un bénéfice par action de 9,98$ en 2020 tandis que le consensus se situe à 7,64$

Irene Nattel estime que la division des services financiers de Canadian Tire est dans une bonne posture, malgré la détérioration du marché de l’emploi. Elle note que l’intervention gouvernementale aux travailleurs et chômeurs devrait aider. Elle ajoute que 69% du portefeuille de prêts est jugé de haute qualité.

Elle pense que le dividende n’est pas à risque. La direction a pris plusieurs mesures pour protéger son bilan, note-t-elle, comme des réductions de coûts, le report d’investissement et l’arrêt des rachats d’actions.

Irene Nattel pense que le titre est sous-évalué en comparant avec les pairs. À 9,8 fois ses prévisions de bénéfices de 2020, elle estime que la possibilité d’une augmentation de l’évaluation augmente. La cible est légèrement abaissée de 171$ à 168$.

 

Bombardier (BBD. B, 0,45$) : un désendettement mis en péril

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

Sur le même sujet

À la une

Employeurs, vos employés sont submergés par le stress financier!

Il y a 43 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. La pandémie a un impact insoupçonné, littéralement dévastateur pour la productivité des entreprises...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Il y a 29 minutes | LesAffaires.com et AFP

« Les investisseurs restent indécis quant à la marche à suivre ».

Les banques flanchent en Bourse après une enquête

Il y a 3 minutes | AFP

Un consortium de journalistes accusent ces géants d’avoir permis le blanchiment d’argent sale à grande échelle.