À surveiller: Canada Goose, McAfee et Marché Goodfood

Publié le 09/11/2021 à 10:16

À surveiller: Canada Goose, McAfee et Marché Goodfood

Publié le 09/11/2021 à 10:16

Par Denis Lalonde
Le logo de Canada Goose

Le fabricant de vêtements Canada Goose a dévoilé de bons résultats financiers au second trimestre terminé le 26 septembre. (Photo: Getty images)

Que faire avec les titres de Canada Goose, McAfee et Marché Goodfood? Voici quelques recommandations d'analystes.

 

Canada Goose (GOOS, 60,14$): hausse du cours cible, mais baisse de la recommandation

Le fabricant de vêtements Canada Goose a dévoilé de bons résultats financiers au second trimestre terminé le 26 septembre et a relevé ses prévisions pour son exercice 2022 en ce début de haute saison pour les ventes de vêtements d’hiver.

«L’exercice 2022 constitue une année de reprise alors que le nombre limité de touristes devrait empêcher l’entreprise de fonctionner à pleine capacité. Nous sommes toutefois confortables avec nos prévisions pour l’exercice 2023 qui tablent sur une hausse de 20% ou plus des revenus et des marges bénéficiaires», écrit l’analyste Mark Petrie, de Marchés mondiaux CIBC.

Ce dernier ajoute que la reprise anticipée est déjà prise en compte dans la valeur actuelle du titre.

«Même si les résultats du second trimestre constituent seulement 20% des revenus annuels de l’entreprise, nous sommes encouragés par la reprise dans toutes les gammes de produits et dans toutes les géographies. Les ventes canadiennes sont moins bonnes que prévu, mais nous croyons que cela est surtout attribuable à la faiblesse du tourisme qui a affecté les boutiques de la région de Toronto», estime Mark Petrie.

L’analyste affirme que les canaux de ventes directes aux consommateurs et les ventes de gros ont contribué à parts égales aux résultats supérieurs aux prévisions au second trimestre. «Canada Goose poursuit sur sa stratégie de mettre l’accent sur la vente directe et tant les ventes en ligne que celles en boutiques montrent de solides remontées. La productivité des boutiques n’est pas encore revenue à son niveau d’avant la pandémie, ce qui pourrait ne survenir que l’an prochain, mais la société devrait dépasser sa cible d’ouvrir 10 nouveaux magasins cette année», écrit-il.

Mark Petrie précise que ses prévisions de l’exercice 2022 sont dans le haut des attentes dévoilées par la direction de l’entreprise, qui reflètent selon lui un certain conservatisme. «Nous croyons aussi que l’entreprise est bien positionnée pour éviter les risques de chaîne d’approvisionnement. Nous croyons cependant que le titre est bien évalué en regard des prévisions de l’exercice 2023 et qu’il est difficile de prévoir une hausse plus importante des profits tant que le tourisme ne sera pas revenu à la normale», dit-il.

L’analyste relève son cours cible sur un an de 7 $ pour le porter à 67 $, ce qui reflète un multiple de 35 fois le bénéfice par action ajusté de 1,93 $ prévu pour l’exercice 2023, mais il abaisse sa recommandation sur le titre de «surperformance» à «neutre».

 

McAfee (MCFE, 25,50$US) : aucune offre d’achat concurrente n’est prévue

Sur le même sujet

Netflix perd plus de 20% à Wall Street, après des prévisions décevantes

21/01/2022 | AFP

L'entreprise table sur un gain net de 2,5 millions d'abonnés au premier trimestre.

Le bitcoin pâtit de l'aversion au risque et dégringole début 2022

07/01/2022 | AFP

Comme pour de nombreux actifs à travers le marché, le principal problème de la cryptomonnaie est la politique de la Fed.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

Il y a 25 minutes | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.