À surveiller: CAE, Rogers et Cominar

Publié le 07/07/2021 à 09:30

À surveiller: CAE, Rogers et Cominar

Publié le 07/07/2021 à 09:30

Par Denis Lalonde
Un simulateur de vol de CAE

Le 2 juillet, le fabricant de simulateurs pour l’aviation civile, militaire et les soins de santé CAE a finalisé l’acquisition de la division Formation militaire de L3Harris Technologies. (Photo: LesAffaires.com)

Que faire avec les titres de CAE, Rogers et Cominar? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

CAE (CAE, 38,64$) : la clôture de l’acquisition de la division Formation militaire de L3Harris Technologies arrive plus tôt que prévu.

Le 2 juillet, le fabricant de simulateurs pour l’aviation civile, militaire et les soins de santé CAE a finalisé l’acquisition de la division Formation militaire de L3Harris Technologies.

La clôture de la transaction d’une valeur de 1,05 milliard de dollars américains est survenue un trimestre plus tôt que ne le prévoyait l’analyste Doug Taylor, de Canaccord Genuity.

«La transaction permet à CAE d’augmenter sa présence aux États-Unis, puisque les actifs acquis seront intégrés au sein de la filiale CAE USA. Nous avons donc procédé à la mise à jour de nos prévisions pour refléter la contribution hâtive de L3Harris», explique M. Taylor, qui rappelle que la société croit pouvoir générer des synergies de 35 à 45 millions de dollars annuellement d’ici deux ans.

La transaction devrait aussi avoir un impact positif sur le bénéfice par action de l’entreprise d’ici un an.

L’analyste soutient que l’aviation civile et militaire devraient reprendre de la vigueur malgré l’émergence de variants de la COVID-19 . «Nous anticipons des clarifications sur les prévisions de CAE du côté de la reprise de l’industrie de l’aviation civile lors du dévoilement des résultats du premier trimestre de l’exercice 2022 de l’entreprise le mois prochain», raconte-t-il.

«Nous attendons toujours le renforcement du marché de l’aviation civile internationale. Les données montrent une reprise des voyages dans plusieurs régions du monde, mais à des niveaux qui sont loin des sommets historiques», dit-il.

Doug Taylor ne touche pas à sa recommandation de «conserver» le titre de CAE, ni à son cours cible sur un an de 40 dollars.

Il ajoute que son cours cible repose sur un ratio de 14 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) prévu des 12 prochains mois.

L’analyste prévoit un BAIIA de 824 millions de dollars et une marge bénéficiaire de 22,4% durant l’exercice 2022. Pour l’exercice 2023, l’analyste fixe ses cibles de BAIIA et de marge bénéficiaire à 997,8 millions de dollars et à 23,2% respectivement.

 

 

Rogers (RCI.B, 66,55$) : Ce que l’entreprise doit faire pour combler l’écart avec Bell et Telus

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

22/10/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Nasdaq: l'action DWAC suspendue après une envolée

22/10/2021 | AFP

L'action Digital World Acquisition Corp est censée fusionner avec le nouveau réseau social de Donald Trump.

À la une

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.

Bourse: Le Dow Jones conclut sur un record mais la tech s'est repliée

Mis à jour le 22/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce au secteur de l'énergie.

Titres en action: Corus, Schlumberger, Continental, Honeywell, ...

22/10/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.