À surveiller: CAE, Alithya et Air Canada

Publié le 15/11/2023 à 10:33

À surveiller: CAE, Alithya et Air Canada

Publié le 15/11/2023 à 10:33

Par Denis Lalonde
Un simulateur de vol

Le BAIIA de CAE a été légèrement inférieur aux prévisions au second trimestre. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de CAE, Alithya et Air Canada? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

CAE (CAE, 29,04 $) : des résultats financiers trimestriels mitigés

Le fabricant de simulateurs de vol et de logiciels de formation pour pilotes et équipages CAE a dévoilé des résultats supérieurs aux prévisions de Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale (FBN), mais mitigés par rapport au consensus des analystes.

Les revenus ont totalisé 1,09 milliard de dollars (G$) au second trimestre de l’exercice 2024, terminé le 30 septembre, alors que le consensus et la FBN anticipaient respectivement 1,06 G$ et 1,03 G$.

Le bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) ajusté a atteint 139 millions de dollars (M$), alors que le consensus anticipait une performance de 143 M$. Cameron Doerksen était un peu plus pessimiste à 123 M$.

«Le bénéfice par action ajusté a été de 0,27 $, alors que nous anticipions 0,17 $ et que le consensus des analystes était de 0,20 $. L’entreprise précise qu’un taux d’imposition favorable a eu un effet bénéfique de 0,05 $ sur son résultat par action», explique l’analyste, ajoutant que le carnet de commandes de CAE atteint 11,8 G$, un record.

Il souligne que le secteur de l’aviation civile a enregistré des revenus de 573 M$, en hausse de 13% sur un an, alors qu’il prévoyait un chiffre de 512 M$. La marge bénéficiaire a atteint 20%, alors que nous prévoyions 18%», écrit Cameron Doerksen.

CAE a livré 11 simulateurs de vol durant le trimestre et a obtenu des commandes pour 15 appareils (37 depuis le début de l’exercice). Au total, le carnet de commandes du secteur civil a progressé à 5,9 G$, lui qui était de 5,8 G$ à la fin du premier trimestre.

«CAE a profité du dévoilement des résultats du second trimestre pour relever sa prévision de bénéfice d’exploitation pour l’ensemble de l’exercice et s’attend à une croissance de l’ordre de 15% à 19% par rapport au résultat de l’exercice 2023. La prévision précédente misait sur une augmentation de 13% à 15%», dit-il.

Du côté de la défense et de la sécurité, CAE a enregistré des revenus de 477 M$, alors que l’analyste anticipait 469 M$. La marge bénéficiaire a toutefois été de 4,5%, un point de pourcentage de moins que la prévision de la FBN. «Pour 2024, CAE souhaite regarnir son carnet de commandes et progresser dans la conclusion de ses contrats à plus faibles marges. L’entreprise s’attend à ce que les marges restent dans le milieu de la fourchette à un chiffre pour le reste de l’exercice et parle d’une “inflexion positive” qui surviendrait durant son exercice 2025», dit l’analyste.

Cameron Doerksen conserve sa recommandation de «surperformance» sur le titre de CAE, mais réduit légèrement son cours cible sur un an, qui passe de 38 $ à 36 $, afin de refléter la reprise plus lente que prévu du secteur de la défense et de la sécurité.

 

Alithya (ALYA, 1,17$) : un second trimestre plus difficile que prévu

Sur le même sujet

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

23/02/2024 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour le 23/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.