À surveiller: Bombardier, Savaria et CGI

Publié le 26/04/2019 à 09:01

À surveiller: Bombardier, Savaria et CGI

Publié le 26/04/2019 à 09:01

Des appareils Bombardier Global 7500.

(Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Bombardier, Savaria et CGI? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.


Bombardier (BBD.B, 2,48 $): Mieux vaut prévenir


Bien qu’elle ne divulguera ses résultats trimestriels que jeudi prochain le 2 mai, la direction de Bombardier a préféré hier prévenir les participants aux marchés que les chiffres seront inférieurs aux attentes. Les investisseurs ont réagi rapidement et le titre s’est délesté de plus de 15% durant la séance de négociations.


Toutefois, Cameron Doerksen, analyste chez Financière Banque Nationale qui suit de près la compagnie depuis plusieurs années, ne s’alarme pas outre-mesure à la suite de cette annonce. Il n’apporte que des ajustements mineurs à ses prévisions pour l’année 2020. Il maintient sa recommandation de «surperformance» et abaisse légèrement son cours cible de 5$ à 4,85$.


L’analyste avait déjà exprimé des craintes quant aux résultats du premier trimestre, et il avait réduit ses prévisions en conséquence. Bombardier indique maintenant que les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) seront d’environ 265 millions. L’analyste prévoyait 270 millions.


L’utilisation des liquidités est toutefois plus grande qu’anticipée. La firme prévoit qu’elle sera d’environ 1 milliard, alors que Cameron Doerksen estimait 849 millions.


Bombardier prévient que les livraisons de jets d’affaires ont été plus faibles que prévu, mais ce qui a surtout affecté les résultats, ce sont les activités de la division Transport, note l’analyste. La marge bénéficiaire ajustée avant intérêts et impôts du secteur des trains sera d’environ 4% alors qu’il prévoyait 7,5%. Selon lui la faible marge est attribuable principalement à des révisions à la hausse des coûts de certains contrats en phase finale qui rencontrent des difficultés.


«L’annonce des révisions des estimés de Bombardier et la divulgation des problèmes que rencontrent certains contrats chez Bombardier Transport sont certainement décevants», dit l’analyste. «Mais la firme résoudra en grande partie ces problèmes cette année, et nous demeurons confiants que les marges bénéficiaires et les flux de trésorerie se rétabliront en 2020», conclut l’analyste. Sa perception fondamentale de l’entreprise n’a pas changé, assure-t-il.


Savaria (SIS, 13,35 $): Les questions demeurent



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

La Banque mondiale demande des explications à Bombardier

L’organisme lui a transmis une lettre de demande de justification relative à un contrat de matériel ferroviaire.

Bombardier: stupeur et inquiétude à Belfast

02/05/2019 | Martin Jolicoeur

L'annonce de Bombardier ajoute à l'inquiétude économique entourant le Brexit en Irlande du Nord.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.