À surveiller: Bombardier, Rogers et la Great-West

Publié le 25/01/2019 à 09:37

À surveiller: Bombardier, Rogers et la Great-West

Publié le 25/01/2019 à 09:37

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, Rogers et la Great-West? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Bombardier (BBD.B, 2,02$): voler de ses propres ailes

BMO Marchés des capitaux renouvelle une recommandation "surperformance".

Bombardier annonce qu'elle achète le programme de fabrication des ailes de son Global 7500 de Triumph Group, une société américaine.

Fadi Chamoun indique que sa compréhension est que Bombardier n'a pas à sortir d'argent pour l'acquisition, mais qu'elle devra assumer les investissements en capital en cours.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

Il précise que la relation entre l'avionneur et Triump était difficile et considère l'acquisition comme positive à moyen et long terme.

L'analyste estime en outre qu'elle vient enlever du risque au programme de développement du Global 7500 qui prend son essor (ramp-up) dans les deux prochaines années. Le programme doit être le plus important catalyseur de croissance des prochaines années.

Il indique que la prise en charge ne doit pas avoir d'impact sur le bénéfice avant intérêts et impôts 2019, ni sur les flux de trésorerie, ni sur l'aperçu 2020.

La cible est maintenue à 5$.

Sur le même sujet

À la une

Reitmans ferme des boutiques et coupe 1400 postes

L'enseigne fermera ses magasins Addition Elle et Thyme Maternité au cours de l’été.

Un plan de 400 M $ pour la relance de l'industrie culturelle

Mis à jour il y a 2 minutes | La Presse Canadienne

« On est confiant de pouvoir rouvrir les lieux de diffusion avant la Fête nationale » a dit la ministre Roy.

Bombardier clôture la vente des CRJ à Mitsubishi pour 550M$US

Bombardier pourra se concentrer sur sa seule source de revenus restante, les avions privés.