À surveiller: Bombardier, MTY et IPL

Publié le 09/10/2019 à 08:48

À surveiller: Bombardier, MTY et IPL

Publié le 09/10/2019 à 08:48

Par Dominique Beauchamp

Photo : courtoisie

Que faire avec les titres de Bombardier, MTY et IPL? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Bombardier (BBD.B, 1,56$): des attentes abaissées pour 2019, en attendant un meilleur 2020

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, se rend à l’évidence: Bombardier n’atteindra pas ses nouveaux objectifs de flux de trésorerie libres en 2019.

Étant donné que les flux de trésorerie seront déficitaires de 328 millions de dollars américains au troisième trimestre, il lui faudrait dégager des flux positifs de 1,4 milliard de dollars américains, au quatrième trimestre, pour atteindre la cible annuelle de déficit de 500 M$US prévue pour 2019. Bombardier avait déjà réduit cet objectif pendant l’été.

L’analyste s’attend donc à ce que les dirigeants révisent à nouveau cet objectif annuel, le 31 octobre. Au cours actuel, le titre a déjà prévu le coup, croit-il.

M. Doersken garde espoir que 2020 sera le point de bascule pour les flux de trésorerie puisque Bombardier n’aura plus à soutenir le fonds de roulement de la division des trains qui complète certains contrats problématiques.

La fin de certains coûts non récurrents ainsi que la livraison plus rapide des jets d’affaires Global 7500 devraient aussi ramener les flux en terrain positif. Ce portrait devrait restaurer la confiance envers Bombardier, espère-t-il.

La société n’a pas de problèmes de liquidités. Bombardier a terminé le deuxième trimestre avec une encaisse de 3G$US et devrait générer des flux de trésorerie positifs de 844M$US au deuxième semestre, précise M. Doersken.

La vente prochaine du programme CRJ pour 500M$US, et celle des activités d’aérostructures à Belfast et au Maroc, ajouteront à ces fonds au cours des prochains trimestres, prévoit-il.

L’analyste modifie son modèle pour Bombardier qui conserve deux divisions. Il attribue un multiple de 7 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2020 à la division d’aviation et de 7,5 fois à celle des trains, ce qui débouche sur son nouveau cours-cible de 3,70 $.

Son cours-cible antérieur de 4,15$ reposait sur des prévisions plus élevées pour le bénéfice d’exploitation de 2020.

MTY (MTY, 62,98$): à quoi s’attendre au troisième trimestre

 

À la une

Mission accomplie pour Brian Hannasch

Édition du 07 Décembre 2019 | Pierre Théroux

PDG DE L’ANNÉE – GRANDE ENTREPRISE. Brian Hannasch peut dire mission accomplie.

Couche-Tard, un prétendant «sérieux» et «crédible», dit l'australienne Caltex

La société n'a pas eu de réponse de la part de Couche-Tard depuis l'annonce du rejet de l'offre, mardi.

Bourse: Wall Street quasi-stable à la clôture, scrutant le front commercial

09:35 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. « Le chemin a été assez cahoteux cette semaine ».